mardi 15 octobre 2019
A VOIR

|

Cancer du sein : trop de patientes privilégient les ra’au Tahiti avant d’aller consulter

Publié le

Publié le 01/10/2018 à 14:27 - Mise à jour le 01/10/2018 à 14:27
Lecture 2 minutes

La sensibilisation et la prévention au cancer du sein sont au programme d’Octobre Rose. En Polynésie française, on détecte environ chaque année 120 nouveaux cas. Pourtant, 25 ans après le premier Octobre Rose, la participation des femmes au dépistage organisé baisse depuis quelques années, tombant même en dessous de 50% en 2017 en France. En Polynésie, le taux est seulement de 30%, bien loin des 70% des pays nordiques : “On a encore du travail à faire” déplore Patricia Grand,  présidente de la Ligue contre le cancer en Polynésie qui rappelle que le dépistage du cancer est fondamental, et qu’il est gratuit tous les deux ans après 50 ans.

>>> Lire aussi : Octobre Rose : Faa’a sensibilise au dépistage du cancer du sein

> “Plus vite on se fait soigner, plus on a de chances”

“Avec la mammographie, les radiologues vont pouvoir trouver des cancers très petits, de la taille d’un grain de riz. Lorsque le diagnostic aura été posé, la patiente pourra ensuite avoir un traitement léger, sans avoir une ablation du sein, sans faire de chimiothérapie, mais un peu de radiothérapie, et c’est tout. Et parfois, de l’hormonothérapie. Alors que si on attend, cela peut être une ablation totale, une chimiothérapie etc.” avertit-elle.

>>> Lire aussi : Cancer du sein : Le mois d’octobre sera rose à Papara

C’est qu’en Polynésie, les femmes ont tendance à ne pas aller se faire dépister, par peur du diagnostic : “Oui, on a le droit d’avoir peur, mais pour être rassurée, il faut faire une mammographie justement. Toutes les boules ne sont pas des cancers. Plus vite on se fait soigner, plus on a de chances” déclare Patricia Grand. Aussi, trop de femmes privilégient les ra’au Tahiti avant d’aller consulter :  “Les ra’au Tahiti ne sont pas mauvais en soutien, mais pas ‘à la place de’. Malheureusement, il y a un nombre croissant de patients, cancer du sein ou pas, qui vont d’abord se soigner aux ra’au tahiti. C’est une perte de temps : les femmes arrivent ensuite avec des cancers énormes qui ne sont pas guérissables”.
 

Rédaction web avec Laure Philiber

La filière crevette veut faire décoller sa production

Dans le cadre de la fête de la science, l'Ifremer organise sa journée porte ouverte samedi à Vairao de 8h30 à 15 heures. Maintenant que l'institut a cédé ses droits sur la souche de la crevette bleue au pays, la filière en plein développement, ambitionne de doubler, voire de tripler sa production, face à une demande en hausse.

Quelles actions pour prévenir l’illettrisme en Polynésie ?

Facteur de décrochage scolaire, l’illettrisme fait l’objet d’une attention particulière des pouvoirs publics. Boîte à livre, ateliers lectures, ou remise à niveau : quelles actions sont déployées pour prévenir ce handicap ?

La petite fourmi de feu : un désastre écologique

Elle est l’une des 100 espèces les plus envahissantes au monde : la petite fourmi de feu ou fourmi électrique dévaste tout sur son passage. Originaire d’Amérique centrale et du sud, elle a été signalée pour la première fois en 2004 à Mahina. Elle est présente aujourd’hui à Tahiti, Moorea, Rurutu, Huahine ou encore à Bora Bora... Le dossier de la rédaction :

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires

Turama vous éclaire sur le démarchage à domicile

L’enquête Fetii Fenua vient de démarrer. Initiée par l’Institut de la Statistique, elle doit permettre de mieux connaître les mouvements de population en Polynésie et leurs besoins. Des enquêteurs viendront vous rendre visite. Comment les différencier des démarcheurs ? Nous répondons à cette question avec notre invité Raiarii Tama, chargé de communication de la Direction générale des Affaires Economiques (DGAE).

Tautira : un ahima’a géant pour 2600 convives

Plus de 2600 femmes protestantes se sont réunis samedi à Tautira pour donner leur analyse spirituelle de l’amour. Pour l’occasion, la paroisse de Tautira a préparé un four tahitien exceptionnel.

Moloka’i Hoe : la préparation des juniors d’EDT Va’a

La grande course hawaiienne Moloka’i Hoe aura lieu ce dimanche. Sur le départ, on retrouvera l’équipe junior d’EDT Va’a, qui signe sa première participation.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X