jeudi 22 octobre 2020
A VOIR

|

Caisson hyperbare du CHPF : les bienfaits de l’oxygène

Publié le

Le caisson hyperbare est une médecine thérapeutique bien connue des plongeurs lors d’accidents de décompression. Mais elle peut aujourd’hui aussi aider les patients atteints de plaies causées par des maladies chroniques.

Publié le 28/10/2019 à 16:08 - Mise à jour le 29/10/2019 à 9:14
Lecture 2 minutes

Le caisson hyperbare est une médecine thérapeutique bien connue des plongeurs lors d’accidents de décompression. Mais elle peut aujourd’hui aussi aider les patients atteints de plaies causées par des maladies chroniques.

Le docteur Loïc Durand dirige le service de médecine hyperbare du centre hospitalier de la Polynésie française (CHPF). Dans cet espace, chaque jour, des dizaines de patients sont exposés à une pression supérieure à la pression atmosphérique. Cette machine imposante appelée « caisson hyperbare » permet d’accroître l’oxygénation des tissus.

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

« Le patient, à l’intérieur, n’a qu’une chose à faire : respirer de l’oxygène. Et c’est de l’oxygène sous pression, puisque là, si on parle par rapport à la plongée sous-marine, les patients sont à 15 mètres de profondeur » explique Loïc Durand.

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Pour diriger le caisson, le personnel est aux commandes afin d’assurer le bon déroulement des séances : « Il faut vérifier que la pression est correcte. Il y a des paliers à l’air pour diminuer un peu la toxicité de l’oxygène en fonction de la pression. Ce sont des paramètres qu’il faut gérer et surveiller. On gère aussi évidemment le taux d’oxygène à l’intérieur. Il y a des niveaux de sécurité à respecter » précise le chef du service des urgences de l’hôpital du Taaone.

Le patient reste en moyenne deux heures dans le caisson hyperbare. Fréquemment utilisé pour soigner les plongeurs lors d’accidents de décompression, il permet également de traiter d’autres problèmes de santé.

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

« Les patients qui sont pris en charge aujourd’hui sont des patients qui ont des problèmes de retards de cicatrisation, notamment des patients qui ont des problèmes de diabète avec des plaies de pieds diabétiques qui ne guérissent pas bien, ou des problèmes vasculaires » poursuit le docteur.

L’hôpital a investi environ 100 millions de Fcfp pour acquérir cette machine. Depuis le début de l’année, près de 1 200 patients ont bénéficié des bienfaits de l’oxygène hyperbare.

infos coronavirus

Les programmes des vols internationaux d’octobre 2020 à mars 2021

Les compagnies aériennes internationales desservant la Polynésie française ont déposé, pour approbation, leurs programmes de vols pour la saison IATA Hiver 2020-2021, courant du 25 octobre 2020 au 27 mars 2021. Ces programmes de vols s’inscrivent dans le contexte de la pandémie mondiale de la Covid-19.

Covid-19 : quels protocoles sanitaires pour les infirmiers libéraux à Raiatea ?

Plusieurs corps de métiers sont directement exposés à la Covid-19. Parmi eux, les infirmiers libéraux. À Raiatea, ils sont cinq à exercer cette profession. Depuis le mois de mars, leurs visites à domicile sont soumises à un protocole très rigoureux, afin de les protéger, ainsi que leurs patients.