jeudi 4 juin 2020
A VOIR

|

Caisson hyperbare du CHPF : les bienfaits de l’oxygène

Publié le

Le caisson hyperbare est une médecine thérapeutique bien connue des plongeurs lors d’accidents de décompression. Mais elle peut aujourd’hui aussi aider les patients atteints de plaies causées par des maladies chroniques.

Publié le 28/10/2019 à 16:08 - Mise à jour le 29/10/2019 à 9:14
Lecture 2 minutes

Le caisson hyperbare est une médecine thérapeutique bien connue des plongeurs lors d’accidents de décompression. Mais elle peut aujourd’hui aussi aider les patients atteints de plaies causées par des maladies chroniques.

Le docteur Loïc Durand dirige le service de médecine hyperbare du centre hospitalier de la Polynésie française (CHPF). Dans cet espace, chaque jour, des dizaines de patients sont exposés à une pression supérieure à la pression atmosphérique. Cette machine imposante appelée « caisson hyperbare » permet d’accroître l’oxygénation des tissus.

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

« Le patient, à l’intérieur, n’a qu’une chose à faire : respirer de l’oxygène. Et c’est de l’oxygène sous pression, puisque là, si on parle par rapport à la plongée sous-marine, les patients sont à 15 mètres de profondeur » explique Loïc Durand.

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Pour diriger le caisson, le personnel est aux commandes afin d’assurer le bon déroulement des séances : « Il faut vérifier que la pression est correcte. Il y a des paliers à l’air pour diminuer un peu la toxicité de l’oxygène en fonction de la pression. Ce sont des paramètres qu’il faut gérer et surveiller. On gère aussi évidemment le taux d’oxygène à l’intérieur. Il y a des niveaux de sécurité à respecter » précise le chef du service des urgences de l’hôpital du Taaone.

Le patient reste en moyenne deux heures dans le caisson hyperbare. Fréquemment utilisé pour soigner les plongeurs lors d’accidents de décompression, il permet également de traiter d’autres problèmes de santé.

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

« Les patients qui sont pris en charge aujourd’hui sont des patients qui ont des problèmes de retards de cicatrisation, notamment des patients qui ont des problèmes de diabète avec des plaies de pieds diabétiques qui ne guérissent pas bien, ou des problèmes vasculaires » poursuit le docteur.

L’hôpital a investi environ 100 millions de Fcfp pour acquérir cette machine. Depuis le début de l’année, près de 1 200 patients ont bénéficié des bienfaits de l’oxygène hyperbare.

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Bac 2020 : l’oral de français annulé, le contrôle...

Le ministre de l'Éducation Jean-Michel Blanquer a annoncé jeudi qu'il n'y aurait pas cette année d'épreuve orale de bac de français pour les lycéens de Première. Comme pour les autres épreuves du bac 2020, le français sera noté en fonction du contrôle continu pour les 2 008 élèves de Première en Polynésie.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV