dimanche 15 septembre 2019
A VOIR

|

Bixente Lizarazu fait la promotion de Tahiti sur TF1

Publié le

Publié le 24/05/2016 à 14:04 - Mise à jour le 24/05/2016 à 14:04
Lecture 2 minutes

C’est avec le lever du soleil à Teahupoo que le documentaire démarre. Dans une maison, style chalet, on découvre Bixente Lizarazu. On le voit modestement, sur un matelas une place, dans un coin d’une pièce aménagée en chambre, une couverture typiquement locale, se réveiller tranquillement.
 
Le magazine 50 mn inside a consacré un reportage à la vie polynésienne à laquelle l’ancienne star du ballon rond est attachée. Souvent, il se permet une virée dans son coin de paradis, ici à Tahiti. Loin de ses prouesses de footballeur lors de la coupe du monde 98, c’est dans un autre univers que l’on découvre Bixente. Le surf, la glisse, la plongée, la vie locale, ceux pour quoi Bixente est tombé amoureux de la Polynésie française.
 
Originaire du Pays basque, où les vagues sont bien connues des surfeurs, c’est tout de même la vague de Teahupoo qui plait à Bixente. Durant les 14 minutes du documentaire dédiée à Bixente, on prend plaisir à suivre les activités de cet amoureux de la Polynésie. On le voit surfer sur les vagues mythiques de Teahupoo. On le voit aussi faire du surf à cinq places avec Hinatea Bernadino et son père Rodo Bernadino, tous deux des personnalités locales. “Regarde, la magie de l’endroit, tu as les vagues d’un coté et les montagnes juste en face, avec cette lumière de dingue. Tous les photographes du monde viennent ici car la vague est tellement esthétique, le lieu est tellement magique“, déclare le Basque dans l’émission. Le sportif semble vraiment apprécier les activités locales, il s’est mis aussi à faire du va’a, avec la championne Hinatea Bernadino.
 
Bixente est non seulement attaché au fenua, mais il semble être imprégné des habitudes polynésiennes. La nourriture, les boissons, et même les chansons locales. Dans une vidéo on l’entend chanter “Oh la la que mon pays est beau, que ma vie est belle”.
La rubrique “En immersion avec Bixente Lizarazu à Tahiti” se termine sur un séjour à Rangiroa. Où il découvre les fonds marins avec une plongée sous-marine avec son grand ami Raimana Van Bastoler.
 

Vaihere Tauotaha

DOSSIERS DE LA REDACTION

Le drame des violences conjugales en Polynésie française

La secrétaire d’État Marlène Schiappa a annoncé mettre en place un Grenelle spécifique aux territoires d’outre-mer le 25 novembre. Quel est le constat de cette violence en Polynésie et quelles sont les aides dont bénéficient les victimes ?

Ligue 1 Football : le point sur les grands changements avant la reprise

En football, après 2 longs mois d’arrêt, les footballeurs de ligue 1 reprennent petit à petit le chemin des terrains. L’occasion pour nous de faire le point sur les grands chantiers de l’intersaison avec en ligne de mire le mercato hivernal.

Les dangers des réseaux sociaux

Internet et les réseaux sociaux sont-ils des pièges dont les premières victimes sont les adolescents ? La question est plus que jamais d’actualité. En Polynésie, on n’échappe pas à l’utilisation intensive du Web qui peut parfois mener à des dérives. Pour éviter les pièges, la gendarmerie met régulièrement en place des actions. Les professionnels de santé se sont aussi saisis de cette problématique.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires

Puunui : trop de maisons, pas assez d’eau

Sur les hauteurs de Puunui, la pression de l’eau ne cesse de diminuer. En plus de la sécheresse, depuis 18 ans, le nombre d’habitations implantées sur ce domaine agricole, a explosé.

Un dernier hommage au brigadier Loïc Ly Sao

Vive émotion ce matin au commissariat de Papeete. L’ensemble du personnel de la DSP s’est réuni pour un dernier au-revoir à Loïc Ly Sao, leur collègue décédé dans un accident de VTT, dimanche dernier au Pic Vert.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV