fbpx
jeudi 27 février 2020
A VOIR

|

Bientôt un service d’investigation éducative au fenua

Publié le

Publié le 07/02/2018 à 10:57 - Mise à jour le 07/02/2018 à 10:57
Lecture 2 minutes

Bientôt un service d’investigation éducative au fenua? Lors de son déplacement à Paris, le ministre des Solidarités, Jacques Raynal a rencontré la directrice interrégionale de la protection de la jeunesse. Selon un communiqué du gouvernement, les discussions ont porté sur la mise en place de ce dispositif. La Polynésie est le seul territoire de la République où il n’y en a pas.  

Ce service doit permettre la mise en œuvre de mesures judiciaires d’investigation éducative. L’objectif est de recueillir des éléments sur la personnalité d’un mineur, sur sa situation familiale et sociale et sur les effets éventuels d’une situation conflictuelle sur sa personnalité et son devenir.

Ces éléments permettent ensuite au juge (dans le cadre de l’ordonnance relative à l’enfance ou de la protection de l’enfance) de vérifier si les conditions d’un accompagnement en assistance éducative sont réunies et de proposer si nécessaire, des réponses en termes de protection et d’éducation, adaptées à la situation de l’enfant ou de l’adolescent.

Lors de cet entretien, la direction interrégionale de la protection judiciaire de la jeunesse (DIR/PJJ) s’est dite prête à participer au financement de ce dispositif à hauteur de 50%, pour la prise en charge du volet pénal. La mise en place de ce dispositif serait une réelle plus-value dans la prise en charge de l’enfance délinquante et de l’enfance en danger en Polynésie française.
 
Il permettra de consacrer une équipe pluridisciplinaire (psychologues, éducateurs spécialisé, travailleurs sociaux) à une évaluation précise de la situation de l’enfant. Objectif : proposer un plan d’accompagnement au plus près de la réalité et des besoins de l’enfant.
 
Le mineur évalué sera considéré comme un enfant ou un adolescent avant d’être considéré comme un agresseur ou une victime.
 

Rédaction web avec communiqué 
 

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

L’audiovisuel, un secteur qui séduit les jeunes

Ils sont graphistes, cadreurs, réalisateurs ou beatmakers. Avec la généralisation des smartphones et du numérique, les métiers de l’audiovisuel attirent de plus en plus de jeunes. Faute d’école spécialisée au fenua, ils sont nombreux à se former sur le tas. Comment font-ils pour s’en sortir et se faire une place sur un marché restreint ? Eléments de réponse.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X