vendredi 30 octobre 2020
A VOIR

|

Bientôt du parapente pour les PMR

Publié le

Les personnes à mobilité réduite (PMR) pourront bientôt s’envoler dans les airs et faire du parapente : trois pilotes sont actuellement en formation au fenua pour pouvoir voler en tandem avec eux.

Publié le 19/09/2019 à 17:41 - Mise à jour le 19/09/2019 à 17:51
Lecture 2 minutes

Les personnes à mobilité réduite (PMR) pourront bientôt s’envoler dans les airs et faire du parapente : trois pilotes sont actuellement en formation au fenua pour pouvoir voler en tandem avec eux.

Trois parapentistes confirmés en bi-places suivent actuellement une formation de deux semaines en treuillage et pilote Handicar. Le club de parapente de Tahiti, Air Évasion, a fait venir Nicholas Brenneur, un formateur spécialisé depuis la métropole. « Le but c’est de former les pilotes à décoller avec le fauteuil et emmener une PMR en sécurité dans le ciel, et le ramer au sol en sécurité. (…) Ce qui est important dans le vol avec une PMR, ce n’est pas le vol, c’est d’accompagner la personne » explique-t-il.

Dans un premier temps, les parapentistes ont appris à maîtriser le treuil, puis l’appareil qui sert à relier le tandem au bateau. Aujourd’hui, ils ont appris à voler avec leur premier passager en fauteuil. « Au niveau de la prise en charge du chariot, il faut plus de main d’œuvre. Quelqu’un qui est mobile va venir avec moi se recentrer sous l’aile, alors que le PMR et le chariot, non. C’est à nous d’amener l’aile au dessus du fauteuil afin que le décollage se passe sans incident » nous dit Hérald Viriamu, parapentiste en formation.

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)
(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Cette formation est essentielle pour la pratique du parapente tracté par bateau spécialisé dans le transport de personnes à mobilité réduite.

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

« Il y a une demande la part des PMR de pouvoir voler. Et nous aussi, on a envie de partager notre passion.(…) Pour faire voler une personne valide, il faut au minimum quatre personnes, dès qu’on a une personne à mobilité réduite, on ajoute deux autres personnes pour pouvoir sécuriser le fauteuil au décollage et à l’atterrissage, de chaque côté. Les pilotes ont une qualification en plus aussi. Et il faut avoir une sensibilité aux différents handicaps. Il faut les connaître, il faut savoir comment faire les transferts de fauteuils, quelles sont les questions à poser… On a donc demandé à la Fédération Polynésienne des Sports Adaptés et Handisport de nous accompagner dans cette formation » précise Yohann Florentin, président de Air Évasion.

Le diplôme obtenu permettra de proposer cette activité de parapente en tandem à toutes les personnes en fauteuil roulant.

infos coronavirus

Les États-Unis vont autoriser la reprise des croisières

Les autorités sanitaires américaines ont annoncé vendredi que les croisières pourraient reprendre aux États-Unis à partir de novembre mais à condition de respecter un nouveau protocole strict, dont des tests systématiques des passagers et des membres d'équipage.

Touché par la Covid-19, Gaston Flosse va bien

"J’ai eu beaucoup de fièvre, j’ai été très fatigué, mais je n’ai pas été hospitalisé. Ça va beaucoup mieux maintenant", nous a...