lundi 6 décembre 2021
A VOIR

|

Bientôt 30 ans de SAGA

Publié le

Après près de 30 ans d'existence, la SAGA a encore de beaux jours devant elle. Un rassemblement qui permet aux enfants défavorisés de découvrir les joies de la voile, mais aussi celles du partage et de l'entraide.

Publié le 14/07/2021 à 17:55 - Mise à jour le 14/07/2021 à 17:55
Lecture < 1 min.

Après près de 30 ans d'existence, la SAGA a encore de beaux jours devant elle. Un rassemblement qui permet aux enfants défavorisés de découvrir les joies de la voile, mais aussi celles du partage et de l'entraide.

Voilà près de 30 ans que Henri Cornette de Sant Cyr dit Doudou partage sa passion de la voile avec les enfants défavorisés du fenua. Après trois jours seulement, la majorité des enfants maîtrise l’art de la voile.

“Les enfants se débrouillent très bien, les conditions sont bonnes. Et puis, ils aiment ça. Ils se valorisent, on est tous là pour les regarder. Ils ont envie de nous montrer qu’ils naviguent bien alors ils sont attentifs et ils font attention”, explique Doudou.

Chaque journée de voile a son lot de rires et de sourires. Les enfants comme les adultes partagent ces moments de joie. C’est d’ailleurs pour cette raison que chaque année, les bénévoles se bousculent pour participer à la SAGA.

“Il y a beaucoup de gens qui viennent nous aider spontanément, on a toujours de très belles surprises chaque année. Malheureusement, on ne peut pas prendre tout le monde parce qu’on est limité”, admet Doudou.

“On cherche pas forcément des compétences, mais on cherche des gens qui soient capables de se rendre disponibles et d’être présents. Avec les années, on a des gens qui viennent et qui reviennent régulièrement, on a aussi des gens qui ont des compétences très particulières, notamment les moniteurs, les travailleurs sociaux, toute l’équipe d’encadrement de manière générale parce que là, il nous faut des gens qui aient une vraie connaissance, un vrai savoir”.

Et même après près de 30 ans d’existence, la SAGA a encore de beaux jours devant elle. Car chaque année, certains enfants y ayant déjà participé reviennent une fois adulte pour encadrer les nouveaux et leur transmettre les valeurs de la SAGA : l’amour, le partage et l’entraide.

infos coronavirus