samedi 24 août 2019
A VOIR

|

Baisse des honoraires : les kinés réclament toujours des négociations

Publié le

Publié le 04/10/2018 à 11:40 - Mise à jour le 04/10/2018 à 11:40
Lecture 2 minutes

Mardi dernier sur Tahiti Nui Télévision, les kinésithérapeutes dénonçaient une diminution de leurs honoraires de 15% sur trois ans imposée par le Pays dans le cadre de la réforme de l’assurance-maladie, “sans aucune négociation” selon le syndicat OPK (organisation professionnelle des masseurs kinésithérapeutes de Polynésie).
Le ministère de la Santé avait indiqué que cette décision n’était pas définitive et que ce chiffre de 15% était une base de discussion qui devait notamment avoir lieu lors d’une nouvelle réunion  de la commission paritaire jeudi.

Mais, selon Nicolas Toussaint, président de l’OPK, aucune négociation n’a eu lieu lors de cette commission (à laquelle il a assisté) et qui a tourné court.
“Les membres de la commission conventionnelle paritaire nous ont dit clairement qu’ils n’avaient aucune marge de  de négociation, regrette Nicolas Toussaint. Le message a été clair : soit nous acceptons cette baisse d’honoraire, soit nous serons déconventionnés.”
 
Selon le syndicat cette diminution des honoraires résulte de l’application “bête et méchante d’un coefficient” qui n’a pas lieu d’être au fenua. Et surtout, elle risque de mettre en danger énormément de cabinets.
 
Mais ce que regrettent surtout les kinés c’est cette absence totale de discussions avec le Pays. “Nous avons des propositions à faire mais personne ne nous reçoit”, explique Nicolas Toussaint. Les kinés se proposent, par exemple, de moderniser la télétransmission des actes, ce qui permettrait selon eux, de générer 30 à 40 millions d’économie.
 
Face à cette absence de dialogue, les kinés espèrent toujours être reçus par le ministère. Sinon, ils envisageront des actions de protestation.
 
Du côté du ministère de la Santé, on explique que c’est à la CPS de gérer cette situation. Depuis 2003 la NGAP (nomenclature générale des actes professionnels) doit être mise à jour tous les deux ans par la CPS et les professionnels de santé dans le cadre des commissions conventionnelles paritaires. Or, en ce qui concerne les kinés, ceci n’a jamais été fait. Ce qui provoque aujourd’hui cette mise à jour un peu brutale.

Le ministère ajoute par ailleurs que depuis la loi du Pays de mars dernier portant sur la profession de masseur-kinésithérapeute il est autorisé aux praticiens de renouveler des prescriptions médicales initiales sans repasser par la case médecin. Une mesure qui devrait permettre aux kinés de pondérer la baisse de leurs honoraires. 
 

Bertrand Parent

Laissez un commentaire

épidémie de dengue

DOSSIERS DE LA REDACTION

Économie : l’embellie se confirme en Polynésie

Au volet économie, la reprise de l’activité se confirme ! L’IEOM, l’AFD et l’ISPF ont présenté mercredi les comptes économiques rapides 2018 de la Polynésie. Ils révèlent un Produit intérieur brut en progression de 2,5 %. Les principaux moteurs de cette croissance sont la consommation des ménages, les exportations et les investissements. Les détails dans ce dossier :

Le recyclage des déchets numériques en Polynésie

Comment recycler vos déchets électriques et électroniques ? Que deviennent-ils ? Qui finance les collectes ? Autant de questions essentielles pour notre environnement. Depuis le mois de juin, des opérations menées par Fenua Ma ont permis de récolter près de 30 tonnes de déchets auprès des particuliers. Un défi à relever pour la planète, mais qui n’est pas facile à mener.

Animaux errants, divagants… que font les communes pour endiguer le problème ?

Les animaux errants incarnent un souci permanent pour les Tavana à la recherche de solutions. À Bora Bora, une vaste campagne de stérilisation a été lancée en 2016, et cette année, l’île s’est aussi dotée d’un chenil géré par l’association "Bora Bora animara".

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires

Super Aito : Steeve Teihotaata compte bien conserver son...

Ce samedi sur Tahiti Nui Télévision, vous pourrez suivre en direct le Super aito 2019. Plus de 160 rameurs sont attendus pour la "course V1" de l’année. Parmi eux, le champion en titre Steeve Teihotaata :

Comment lutter contre les “fake news” ?

Si les fausses informations circulaient déjà bien avant l’avènement des réseaux sociaux, depuis leur arrivée, on ne compte plus le nombre d’intox. Véritable fléau, les "fake news" font hélas partie du quotidien des internautes.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV