lundi 1 mars 2021
A VOIR

|

Baisse des cas de dengue et de leptospirose

Publié le

Publié le 03/04/2017 à 9:23 - Mise à jour le 03/04/2017 à 9:23
Lecture 2 minutes

Sur la dengue, le nombre de cas confirmés par les laboratoires a légèrement diminué et s’élève à 43. Pendant cette période, les cas confirmés étaient localisés à Tahiti, Moorea, Raiatea et Raivavae. Parmi les 43 cas de dengue confirmés : 41,8 % étaient des enfants de moins de 15 ans. 7 cas ont été sérotypés DENV-1. 4 cas étaient hospitalisés. On observe une diminution de l’activité de 5,8 % par rapport à la quinzaine précédente
 
Concernant la leptospirose, 8 cas ont été déclarés durant la période du 13 au 26 mars. On note une diminution de 66,7 % par rapport à la quinzaine précédente. Depuis janvier, la majorité des cas se trouve à Tahiti.
 
Le nombre de cas de diarrhées déclarés s’élève à 79 (du 13 au 26 mars) dont 49,4 % d’enfants de moins de 4 ans. Par rapport à la quinzaine précédente, on observe une diminution de 3,7%.
 
Sur la salmonellose, en février et mars, 22 cas confirmés ont été signalés, contre 9 cas à la même période en 2016. Parmi ces 22 cas, 9 ont été hospitalisés et 9 ont consommés des oeufs ou de la volaille.  Récemment, 12 000 poules ont été abattues par mesure de précaution suite à la confirmation de la présence de salmonelles au sein d’un poulailler.

Concernant la ciguatera, des cas d’intoxications après consommation de murène ont été recensés par le Réseau de Surveillance de la Ciguatéra. La veille sanitaire précise que la murène présente un haut risque toxique et que la consommation de sa chair, et notamment son foie, peut entraîner des atteintes neurologiques particulièrement sévères. 

 

Rédaction Web

Le bulletin de veille sanitaire

infos coronavirus