vendredi 23 juillet 2021
A VOIR

|

Baccalauréat : la grande première du grand oral

Publié le

Près de 250 élèves se sont rendus au lycée Diadème toute la journée ce mercredi pour participer à la fameuse épreuve du grand oral. Véritable révolution dans la réforme du baccalauréat, il doit permettre aux élèves de mieux appréhender la prise de parole en public mais aussi et surtout d’évaluer leur capacité d’argumentation liée à un esprit critique.

Publié le 16/06/2021 à 15:47 - Mise à jour le 16/06/2021 à 15:49
Lecture 2 minutes

Près de 250 élèves se sont rendus au lycée Diadème toute la journée ce mercredi pour participer à la fameuse épreuve du grand oral. Véritable révolution dans la réforme du baccalauréat, il doit permettre aux élèves de mieux appréhender la prise de parole en public mais aussi et surtout d’évaluer leur capacité d’argumentation liée à un esprit critique.

Le grand oral est l’une des grandes nouveautés de la réforme du baccalauréat. Oubliez les épreuves où les étudiants devaient passer des heures à plancher dans une salle de classe. Avec un coefficient de 10 en bac général et de 14 en bac techno, le grand oral devient l’une des épreuves les plus importantes. Parfois décrié de niveler par le bas ce précieux sésame qu’est le baccalauréat, comment le corps enseignant analyse-t-il ce grand oral ?

“On a eu par le passé beaucoup d’évaluations de savoir mais on sait que le savoir c’est volatile. C’est-à-dire que ce que vous savez aujourd’hui, demain vous pouvez l’oublier. Quand vous avez acquis une compétence, elle est acquise. Ce qu’on fait c’est préparer les élèves à s’adapter. Ils feront tous des métiers, plusieurs dans leur vie. Aujourd’hui s’ils sont forts dans un domaine, ce n’est peut-être pas dans ce métier qu’ils iront pas la suite. Donc non on ne fait pas un bac au rabais”, assure Philippe Beuchot proviseur du lycée Diadème.

Lors de ce grand oral, l’élève est interrogé sur une de ses deux spécialités durant 20 minutes par un jury composé de deux professeurs après avoir pu au préalable préparer son argumentation en classe.
Cette épreuve du grand oral n’est plus un examen de fin d’année mais plus une épreuve pour préparer l’élève dans son futur cursus. “On voit bien que l’élève, et c’est l’objet, prépare mieux son insertion dans l’enseignement supérieur. Parce que c’était ça qui péchait. Ce nouveau bac à l’oral permet de mieux préparer à l’enseignement supérieur avec un parcours plus adapté à la personnalité de l’élève.”

Mais comment les élèves ou plutôt ces pionniers du grand oral, ont-ils vécu cette épreuve ? Les sentiments sont partagés face à une préparation très différente selon l’établissement… “On l’a préparé mais pas dans toutes les matières. Comme c’est la réforme… Je n’ai que moi en spécialité Physique que j’ai réussi à préparer avec ma professeure. Par contre, en maths, on n’a vraiment rien fait”, confie un élève.
Une autre est “plutôt contente de la manière dont s’est déroulée l’épreuve. On était bien préparés donc ça a été. C’est sûr que ça reste un peu stressant mais au final je pense qu’on a réussi.”

Il faudra encore patienter jusqu’à la fin du mois pour connaitre les résultats de ce grand oral qui permettra aux élèves de s’ouvrir les portes de grandes études…

Article précédentMoana : Brigade verte
Article suivantFa’a Hotu : l’horticulture

infos coronavirus