mercredi 3 juin 2020
A VOIR

|

Augmentation des cas de diarrhées

Publié le

Publié le 25/12/2018 à 16:43 - Mise à jour le 25/12/2018 à 16:43
Lecture 2 minutes

Avec le retour de la saison des pluies, la direction de la santé met en garde dans son dernier bulletin de veille sanitaire contre les risques de leptospirose et de dengue. Il est conseillé de ne pas marcher pieds nus dans l’eau sale ou la boue, d’éliminer les gîtes larvaires et de se protéger contre les piqûres de moustiques. Mais aussi de protéger les plaies avec un pansement imperméable, de ne pas se baigner en eau trouble et aux embouchures des rivières, et de dératiser et contrôler la pullulation des rongeurs par la gestion des déchets.

S’il n’y a eu aucun cas confirmé de grippe du 3 au 16 décembre en Polynésie, il y a eu cependant 5 cas de leptospirose (soit deux de plus que les semaines 47 et 48) et 13 cas confirmés de dengue. Des chiffres à l’évolution faible, à l’instar de ceux concernant les cas de diarrhées : l’activité est en augmentation dans le réseau sentinelle par rapport à la quinzaine précédente. 

Le nombre de cas déclarés de diarrhées s’élevait à 116 dont 39 % d’enfants de moins de 4 ans. Pour éviter d’être malade, il est recommandé se laver régulièrement les mains, notamment après être allé aux toilettes, -dans l’entourage d’une personne malade de nettoyer et désinfecter toilettes et poignées de portes chaque jour, et en cas diarrhées et/ou vomissements, de se réhydrater et de consulter un médecin.
 

Rédaction web
 

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Pour un maintien de la Hawaiki Nui va’a en...

La Hawaiki Nui Va’a aura-t-elle bien lieu cette année ? En tout cas, une chose est sûre : la course reste inscrite au calendrier fédéral, mais rien n’est encore certain.

Tour de Tetiaroa 2020 : le classement

Au Yacht Club de Tahiti, avait lieu samedi la régate du tour de Tetiaroa 2020. Huit voiliers ont répondu présent afin de mettre le cap vers l’île de Marlon Brando.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV