Atamai : un site de rencontres et de partage d’activités pour personnes âgées

Publié le

Il ne s'agit pas de faire des rencontres amoureuses, mais de recréer du lien et de partager des activités. Le Pays a lancé il y a peu, Atamai, un site Internet destiné aux personnes âgées du fenua, souvent isolées.

Publié le 04/03/2023 à 19:00 - Mise à jour le 05/03/2023 à 9:33

Il ne s'agit pas de faire des rencontres amoureuses, mais de recréer du lien et de partager des activités. Le Pays a lancé il y a peu, Atamai, un site Internet destiné aux personnes âgées du fenua, souvent isolées.

C’est un constat : selon le dernier bilan démographique réalisé par l’Institut de la statistique en Polynésie, la population polynésienne vieillit. En 2021, 3.3% de la population avait plus de 75 ans (3.2% en 2020). Le fenua compte de plus en plus de matahiapo. Des personnes âgées qui vivent le plus souvent seules… « La fameuse pyramide des âges se modifie et aujourd’hui on s’aperçoit, et tant mieux, que l’espérance de vie s’allonge, grâce à la médecine qui évolue notamment. Donc on a de plus en plus de personnes âgées et qui vivent longtemps, explique la ministre de la Famille, Virginie Bruant. Tant mieux, mais parallèlement à ça, on se rend compte d’un autre phénomène qui est celui de l’isolement de ces personnes âgées… » Huit matahiapo sur 10 vivraient seuls actuellement en Polynésie.

Pour combattre cet isolement, plusieurs projets ont été mis en place : des « fare matahiapo », des actions collectives avec les Affaires sociales, et une plateforme, lancée il y a quelques semaines : Atamai (sagesse en reo Tahiti). Ce site internet, participatif, permet aux associations, communes, mais surtout aux particuliers, de proposer des activités. « Ce sont les gens eux mêmes qui créent un événement et qui invitent leurs amis sur cette plateforme. Tout le monde peut s’inscrire. Par exemple, si une personne veut faire une randonnée, elle peut inscrire son activité et proposer aux gens de venir (…) Les gens voient les activités crééent et peuvent s’inscrire (…) L’application est gratuite. les activités généralement sont gratuites et s’il y a une participation, c’est écrit par celui qui va créer l’animation. (…) C’est fait pour créer du lien. »

Les utilisateurs peuvent également ajouter leurs amis et échanger comme sur réseau social…

Mais les matahiapo sont-ils suffisamment connectés ? Selon la dernière étude des usages du numérique en Polynésie (2020) réalisée par la direction générale de l’Economie numérique (DGEN), 66% des Polynésiens ont une connexion Internet fixe. Si les plus jeunes sont souvent les plus actifs sur la Toile, les matahiapo s’y intéressent de plus en plus. Le Pays croit en tout cas en l’outil numérique pour les rassembler : « Il y a de plus en plus de matahiapo connectés, et pour ceux qui le sont moins, on est en train de tourner dans toutes les communes pour présenter l’application, notamment avec les référents sociaux de toutes les communes pour leur montrer comment l’application fonctionne. Et ça peut être un soutien, un relai avec nos matahiapo qui auraient besoin d’un coup de pouce pour mettre l’application sur leur téléphone ». Les concepteurs d’Atamai comptent aussi sur les familles pour inscrire les plus âgés sur la plateforme.

Disponible sur ordinateur, tablette, et smartphone, Atamai est gratuite, ouverte à toute la Polynésie, et cible les 55 ans et plus. Environ 250 personnes s’y sont déjà connectées depuis le lancement à la mi-février.

La plateforme est accessible en cliquant ICI

Dernières news

Activer le son Couper le son