mercredi 2 décembre 2020
A VOIR

|

Assurance maladie : le Parcours santé bientôt accessible aux étudiants polynésiens en métropole

Publié le

La déléguée de la Polynésie française à Paris, Caroline Tang, a reçu, mercredi à Paris, Frédéric Napias, directeur de mission à la Caisse nationale de l’assurance maladie, annonce un communiqué de la présidence. Au cœur de leur échange : le Parcours Santé Jeune.

Publié le 10/09/2020 à 10:19 - Mise à jour le 10/09/2020 à 10:20
Lecture < 1 min.

La déléguée de la Polynésie française à Paris, Caroline Tang, a reçu, mercredi à Paris, Frédéric Napias, directeur de mission à la Caisse nationale de l’assurance maladie, annonce un communiqué de la présidence. Au cœur de leur échange : le Parcours Santé Jeune.

Le Parcours Santé est destiné aux jeunes, de 16 à 25 ans, en situation de vulnérabilité. Ils sont 80 000 à en bénéficier  chaque année. Il sera accessible, début 2021, à tous les étudiants, dont les Polynésiens, suivant un cursus en métropole. De manière concrète, un jeune considéré en difficulté se voit actuellement offrir par l’Assurance maladie une ouverture de ses droits à indemnisation de frais liés à des soins, l’accès à un médecin traitant, aux services du compte Ameli pour gérer ses démarches en ligne, ainsi qu’une complémentaire santé.

Frédéric Napias et la Caisse nationale souhaitent créer de nouveaux partenariats avec les acteurs de l’Enseignement supérieur en métropole. À leurs yeux, la Délégation de la Polynésie française en fait partie car ils ont pu constater que c’était vers elle que se tournaient les étudiants polynésiens quand ils ont besoin d’aide.

Dans  le cadre de ce partenariat, la Délégation serait donc le point d’entrée pour tout étudiant et le relai serait pris ensuite par l’Assurance maladie. Caroline Tang et Frédéric Napias ont convenu de travailler ensemble pour formaliser ce partenariat dans une convention entre le Pays et l’Assurance maladie.

La déléguée de la Polynésie française a exprimé le souhait que l’identification des Polynésiens puisse être améliorée sur le site Ameli de l’Assurance maladie. Frédéric Napias relaiera cette demande. Il a, d’ores et déjà, annoncé que des outils et des supports seraient mis en place pour mieux faire connaître les démarches en vue d’une affiliation à l’Assurance maladie et pour obtenir une carte vitale. D’ici là, Caroline Tang invite les étudiants qui rencontreraient des difficultés dans l’ouverture de leurs droits à contacter la Délégation de la Polynésie française.

infos coronavirus