lundi 6 avril 2020
A VOIR

|

Arue : son garage menace de s’effondrer sur sa maison

Publié le

Les pluies diluviennes de mardi soir n’ont pas fini de faire des dégâts ! Sur les hauteurs de Erima, à Arue, un garage s’est effondré et menace aujourd'hui de s'écrouler sur la maison construite en contrebas.

Publié le 20/02/2020 à 17:28 - Mise à jour le 20/02/2020 à 17:29
Lecture 2 minutes

Les pluies diluviennes de mardi soir n’ont pas fini de faire des dégâts ! Sur les hauteurs de Erima, à Arue, un garage s’est effondré et menace aujourd'hui de s'écrouler sur la maison construite en contrebas.

Le mur de soutènement du garage, haut de 6 mètres et complètement plié sous terre, témoigne de la force de l’eau qui s’est écoulée dans la nuit de mardi à mercredi. La structure du garage a aussi été entraînée dans ce glissement de terrain.  

Et « les deux parties tiennent complètement dans le vide. Ça ne tient qu’à ma voiture qui soutient totalement le poids de la structure, s’inquiète Ariitea Souché. Mais la voiture n’étant pas un char de combat, au bout d’un moment ça va casser et emporter tout le reste. Et c’est ce dont j’ai peur, que tout tombe sur ma maison alors que je suis à l’intérieur. »

(crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Situé tout au bout d’un chemin en pente, la maison de Ariitea reçoit toute l’eau de pluie qui s’écoule sur la route.

« C’est pas la première fois qu’on est inondés, en 2017 et 2018 on avait déjà été, et on a signalé que l’assainissement n’était pas suffisant, et voilà le résultat de l’inactivité de tout ça », déplore Ariitea.

Il n’y a plus d’eau ni d’électricité. Mais le jeune homme ne veut pas pour autant quitter la maison où il a grandi. Depuis mercredi, famille et amis sont venus leur prêter main forte pour le nettoyage.

Les dégâts à l’intérieur de la maison. (crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Ce jeudi matin, un représentant de la commune était sur place pour tenter d’engager des travaux de sécurisation à l’aide d’engins lourds, mais la tâche s’annonce difficile.  

« Il n’y a plus rien là-dessous, constate Hans Yue Koung, responsable du département propreté à la mairie de Arue. Même moi j’ai peur d’envoyer un engin et que ça s’écroule, donc là je suis en train de voir l’ampleur des dégâts et les moyens qu’on devra mettre à disposition. C’est sûr qu’on ne pourra pas le faire tout seul. Si on a l’aide de l’Equipement, ça serait bien. »

(crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Et ce jeudi matin encore, aucune réponse ni de l’assurance, ni du syndicat du lotissement. Pour Ariitea, la situation est critique. Il lance un appel à l’aide « au gouvernement, aux communes, à tous ceux qui pourront venir nous aider dans cette situation. Vous voyez l’ampleur des travaux, à nous seuls on n’y arrivera jamais. »

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Plus d’un million de cas du nouveau coronavirus officiellement...

Au moins 1 000 036 cas d’infection, parmi lesquels 51 718 décès, ont été détectés dans 188 pays et territoires, selon un comptage réalisé par l’AFP à partir de sources officielles vers 19H00 GMT.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV