vendredi 23 avril 2021
A VOIR

|

Arue : Opération « brassard blanc » pour soutenir les pompiers agressés au Mont-Dore

Publié le

Deux pompiers de Mont-Dore, 3ème commune de Nouvelle-Calédonie, jumelée à Arue, ont été agressés lors d'une intervention dimanche 12 janvier. Touchées, les brigades de secours de Arue expriment leur solidarité en portant un brassard blanc.

Publié le 17/01/2020 à 15:16 - Mise à jour le 17/01/2020 à 15:34
Lecture 3 minutes

Deux pompiers de Mont-Dore, 3ème commune de Nouvelle-Calédonie, jumelée à Arue, ont été agressés lors d'une intervention dimanche 12 janvier. Touchées, les brigades de secours de Arue expriment leur solidarité en portant un brassard blanc.

Les faits se déroulent dimanche 12 janvier, vers 4h00 du matin. Les pompiers du Mont-Dore sont appelés à intervenir dans le secteur de La Coulée. L’Union des pompiers Calédoniens rapporte qu’en pleine intervention de secours auprès de deux victimes, un individu, semble-t-il fortement alcoolisé, est devenu violent.

Le chef d’agrès a été sérieusement blessé au niveau de la tête et son équipière, frappée au visage. Un dérapage condamné par l’Union des pompiers Calédoniens qui lance une opération « brassard blanc » durant 5 jours.

Au fenua, cette opération est également suivie à Arue, commune jumelée au Mont Dore. « C’est tout un corps de métier qui est touché » explique Xavier Bonnet, chef de corps des pompiers de la commune. « Lorsqu’on a des collègues blessés en intervention alors qu’ils sont là pour rendre service à  la population : il est bien clair que nous sommes touchés! Nous avons la chance de ne pas subir, pour le moment, ce genre d’effets néfastes, néanmoins, il faut être vigilant.

« On veut qu’ils sachent qu’on les soutient »

« La violence ne cesse d’augmenter » confie Alain Mare, chef de la brigade de police municipale. « Nous, on fait beaucoup de proximité. C’est notre quotidien. Ca nous permet d’affirmer notre présence, d’avoir une connaissance du terrain, et de connaître le public. Nous n’en sommes pas du tout au stade de la Nouvelle-Calédonie. On fait tout pour demeurer une ville où il fait bon vivre »

Police municipale, pompiers et élus portent le brassard blanc

« Nous avons vu les images, nous sommes jumelés au Mont-Dore, nous avons déjà rencontré les pompiers et policiers municipaux là-bas : nous nous sentons solidaires. Nous travaillons avec eux, nous nous inspirons chacun du travail de l’autre, et là, nous sommes touchés. Que deux agents qui voulaient aider la population soient blessés dans le cadre de leur travail, c’est dur », ajoute Teva Desperiers, conseiller municipal délégué à la sécurité.

« Il peut y avoir des débordements, mais on a une police de proximité 24/24h, c’est un travail d’équipe », complète Léo Marais, adjoint de la commune. « On essaie de ne rien laisser passer et de maintenir la tranquillité. On voit bien qu’il y a une évolution qui n’est pas la bonne, mais on fait en sorte de l’enrayer et de préserver le lien et le dialogue. Porter le brassard c’est avoir une pensée pour les Calédoniens mais aussi pour nos équipes. On sait que ce n’est pas un travail facile, les métiers de la sécurité. Si on doit toujours mobiliser des équipes renforcées pour maintenir la sécurité : on ne pourra plus être aussi réactifs. Cela rallongera le temps d’intervention. Il faut l’éviter. Perdre du temps, cela ça peut mettre la vie des personnes en danger. Il faut que l’on soit vigilants« .

L’opération de soutien est également, pour Arue, l’occasion d’une mise en garde : « Par cette manifestation de leur solidarité, nos responsables de la sécurité entendent également montrer qu’on ne saurait tolérer toute violence -quelle soit physique et verbale- à Arue et dans toute la Polynésie française.
Le sens civique doit mettre chacun d’entre nous devant ses responsabilités et ne pas laisser l’imbécilité troubler le travail des équipes de secours »
.

infos coronavirus