vendredi 5 mars 2021
A VOIR

|

Artistreet : un concours de graffiti

Publié le

Publié le 16/01/2016 à 17:02 - Mise à jour le 16/01/2016 à 17:02
Lecture 2 minutes

Ce samedi s’est déroulée la première édition d’Artistreet. Des jeunes avec des bombes de peinture ou des crayons à la main sont venus pour s’exprimer.

Des graffeurs qui ne se cachent plus pour peindre les murs. Ils travaillent sur commande. « Artistreet », c’est pour eux le moyen de redorer l’image de cet art urbain.
Anthony Teremote, un graffeur explique : « C’est mieux de faire plusieurs événements comme ça, parce que beaucoup d’entre nous ici en Polynésie ont une mauvaise vision du graffiti. Donc ces événements-là, ça permet de montrer que c’est un milieu plutôt artistique. »

Artistreet, c’est aussi la réunion de jeunes graffeurs amateurs avec des professionnels à la signature bien connue. L’artiste Jobs est venu donner des conseils aux jeunes dessinateurs, mais a aussi fait quelques démonstrations. Le cadrage, la taille des lettres, le graffiti grand format ne s’improvisent pas.

Derrière les crayons ou les bombes, ces jeunes veulent aussi avancer et créer leur propre projet artistique. Les 16-30 ans peuvent désormais trouver conseil auprès du service de la jeunesse et des sports avec un nouvel espace d’information nommé Wave Info.

Lydie Marty, responsable de la cellule Wave Info indique que : « nous leur offrons plusieurs thématiques puisqu’il y va de la jeunesse et des sports, de l’éducation, de la formation, de la vie pratique tout simplement. Et aussi les accompagner dans leur projet de vie. »

 

Rédaction web (Reportage de Thomas Chabrol)

infos coronavirus

La quarantaine passe à 10 jours pour les arrivants en Polynésie

"De manière générale, face au virus ou un de ses variants, la majorité des contaminations à la covid-19 sont constatées entre le quatrième et le huitième jour", explique le conseil des ministres dans son compte-rendu