dimanche 7 mars 2021
A VOIR

|

Arrivée de l’Evangile : une célébration peu suivie par la jeunesse

Publié le

Publié le 04/03/2016 à 11:07 - Mise à jour le 04/03/2016 à 11:07
Lecture 2 minutes

Le 5 mars 1797 marque l’arrivée dans la baie de Matavai du Duff, navire transportant les premiers missionnaires protestants à se rendre en Polynésie. Les missionnaires de la London Missionnary Society (LMS) ont débarqué le 7 mars à la Pointe Vénus. 

219 ans après, cet événement qui a changé la société polynésienne est toujours célébré à Mahina par la paroisse de la commune. Mais les participants se font de moins en moins nombreux. « Il y a tant de choses qui passent aujourd’hui dans notre vie, de choses qui viennent de l’extérieur et attirent nos jeunes », tente d’expliquer le pasteur Tetuahiti Namata. 

Chants, prières, activités, les autres paroisses célèbrent également ce jour, devenu férié. Le 5 mars à Arue, la commune rend également hommage à l’un des missionnaires de la LMS : Henry Nott. Nott a rapidement appris le Tahitien, sur la base du vocabulaire rapporté par les mutins de la Bounty. Il été choisi pour faire le premier sermon en tahitien, à Tahiti, le dimanche 16 août 1801. 
Henry Nott a été le confident et conseiller principal du roi Pomare II qu’il amena à la conversion. Henry Nott est également connu pour avoir traduit la Bible en tahitien et rédigé le premier code de lois locales, le code Pomare.

La religion est devenue un moyen de transmettre la culture et la langue. Même si les jeunes se font rares aux célébrations du 5 mars, l’Église ne perd pas espoir. « L’ensemble de l’Église protestante maohi place sa confiance en l’école du dimanche (…) et aussi dans les parents pour qu’ils apprennent notre langue à leurs enfants et leur apprennent à partager cela tout au long de leur vie », a déclaré le pasteur Tetuahiti Namata au micro de Tahiti Nui Télévision. 
 

Rédaction Web (Interview : Esther Parau Cordette)

Pasteur Tetuahiti Namata.

infos coronavirus