fbpx
samedi 25 janvier 2020
A VOIR

|

Arrivée de l’Evangile : une célébration peu suivie par la jeunesse

Publié le

Publié le 04/03/2016 à 11:07 - Mise à jour le 04/03/2016 à 11:07
Lecture 2 minutes

Le 5 mars 1797 marque l’arrivée dans la baie de Matavai du Duff, navire transportant les premiers missionnaires protestants à se rendre en Polynésie. Les missionnaires de la London Missionnary Society (LMS) ont débarqué le 7 mars à la Pointe Vénus. 

219 ans après, cet événement qui a changé la société polynésienne est toujours célébré à Mahina par la paroisse de la commune. Mais les participants se font de moins en moins nombreux. “Il y a tant de choses qui passent aujourd’hui dans notre vie, de choses qui viennent de l’extérieur et attirent nos jeunes”, tente d’expliquer le pasteur Tetuahiti Namata. 

Chants, prières, activités, les autres paroisses célèbrent également ce jour, devenu férié. Le 5 mars à Arue, la commune rend également hommage à l’un des missionnaires de la LMS : Henry Nott. Nott a rapidement appris le Tahitien, sur la base du vocabulaire rapporté par les mutins de la Bounty. Il été choisi pour faire le premier sermon en tahitien, à Tahiti, le dimanche 16 août 1801. 
Henry Nott a été le confident et conseiller principal du roi Pomare II qu’il amena à la conversion. Henry Nott est également connu pour avoir traduit la Bible en tahitien et rédigé le premier code de lois locales, le code Pomare.

La religion est devenue un moyen de transmettre la culture et la langue. Même si les jeunes se font rares aux célébrations du 5 mars, l’Église ne perd pas espoir. “L’ensemble de l’Église protestante maohi place sa confiance en l’école du dimanche (…) et aussi dans les parents pour qu’ils apprennent notre langue à leurs enfants et leur apprennent à partager cela tout au long de leur vie”, a déclaré le pasteur Tetuahiti Namata au micro de Tahiti Nui Télévision. 
 

Rédaction Web (Interview : Esther Parau Cordette)

Pasteur Tetuahiti Namata.

L’audiovisuel, un secteur qui séduit les jeunes

Ils sont graphistes, cadreurs, réalisateurs ou beatmakers. Avec la généralisation des smartphones et du numérique, les métiers de l’audiovisuel attirent de plus en plus de jeunes. Faute d’école spécialisée au fenua, ils sont nombreux à se former sur le tas. Comment font-ils pour s’en sortir et se faire une place sur un marché restreint ? Eléments de réponse.

Le paiement sans contact bientôt généralisé en Polynésie

Jusqu’à aujourd’hui, seule la Banque de Tahiti avait équipé son parc du système de paiement sans contact. D’ici la fin de l’année, l’ensemble des Polynésiens y auront accès. Les techniciens de l’OSB font le tour des commerçants pour installer cette nouvelle fonction. Une opération de grande ampleur puisque le reste du parc compte près de 2 700 terminaux de paiement électronique.

L’inlassable hausse des cotisations sociales

Les nouvelles hausses des cotisations sociales sont effectives depuis le 1er janvier. Adoptées en conseil des ministres le 13 décembre, elles visent la tranche A de la retraite et l’assurance maladie. Des augmentations "nécessaires", juge le gouvernement, malgré les réticences des partenaires sociaux.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X