dimanche 18 avril 2021
A VOIR

|

Aranui 5 – Plus de 200 touristes découvrent Mangareva

Publié le

Publié le 16/01/2019 à 16:35 - Mise à jour le 16/01/2019 à 16:35
Lecture 2 minutes

Au village de Rikitea, on ne déroge pas à la règle, un collier de fleurs et de la musique accueillent les touristes à leur arrivée sur Mangareva. Le bateau n’a pas pu accoster à quai, alors les passagers sont débarqués à l’aide de barges. Au milieu des toere, taeri parau et faakete, résonne un son métallique : celui d’une caisse qui accompagne les orchestres traditionnels de Mangareva.
 
Un son que l’on retrouve aussi dans les représentations de danses typiques de l’île. Ici, pas de tamure ou de aparima, mais une danse traditionnelle qui a traversé les âges : le pe’i, une danse à la chorégraphie simple et au rythme répétitif. « On a voulu donner quelques chose de mangerévien. je suis très fier de ma culture et je pense qu’on a donné de notre mieux aujourd’hui » explique Dany Paheo, chef d’orchestre de la troupe Takura.

Une représentation organisée au pied de la cathédrale Saint Michel, le plus ancien monument de Polynésie qui trône au milieu du village de Rikitea. « C’est une belle découverte car ce sont des îles difficiles d’accès, même pour beaucoup de monde à Tahiti. Peu de personnes viennent aux Gambier, encore moins à Rapa et à Pitcairn. C’est une occasion inespérée dans des conditions inoubliables » déclare l’un des touristes.

Si ce voyage est une opportunité pour les voyageurs, il l’est également pour les habitants de l’île. « C’est une très bonne idée car cela nous permet d’avoir des touristes ici. Cela a permis aux artisans de l’île d’ouvrir leurs stand, et de promouvoir l’archipel des Gambier et de découvrir notre histoire » dit Pierre Paeamara, agent administratif.
 
Et pour compléter cette découverte de Mangareva, les 215 passagers ont ensuite été invités à goûter aux spécialités culinaires de l’archipel.
 

Rédaction web avec Moea Pierron et Aivanaa Ruamutu

infos coronavirus

Nouvelle-Zélande : essai d’une application pour détecter le virus avant les symptômes

L'application, appelée "elarm", se connecte aux montres connectées ou aux appareils mobiles qui mesurent les performances sportives et utilise l'intelligence artificielle pour...

Retour sur une année de Covid en Polynésie

L’année dernière à la même période, la Polynésie était confinée. Un mauvais souvenir marquant le début d’une crise sanitaire et économique due à la Covid-19. Des premiers cas au compte-gouttes, puis la flambée, jusqu’au contrôle de l’épidémie depuis fin décembre, le Dr Henri-Pierre Mallet revient avec nous sur cette année difficile.