lundi 12 avril 2021
A VOIR

|

Après vaccination, des protocoles allégés dans les centres pour matahiapo

Publié le

Jour de fête pour les Matahiapo placés en centre d’accueil et qui ont reçu leur deuxième dose de vaccin. Après plusieurs mois de restrictions en raison de la crise sanitaire, ils vont pouvoir reprendre leurs activités habituelles et aussi retrouver leurs proches le temps d’un week-end.

Publié le 09/03/2021 à 11:11 - Mise à jour le 09/03/2021 à 11:28
Lecture 2 minutes

Jour de fête pour les Matahiapo placés en centre d’accueil et qui ont reçu leur deuxième dose de vaccin. Après plusieurs mois de restrictions en raison de la crise sanitaire, ils vont pouvoir reprendre leurs activités habituelles et aussi retrouver leurs proches le temps d’un week-end.

Comme chaque matin dans ce centre pour personnes âgées, l’heure est au chant et à la musique. Un rituel qui en ce lundi 8 mars, revêt un parfum de liberté pour ces Matahiapo. « C’est la joie de vivre ! » confie Aneth. « Dans 10 jours je vais rentrer chez moi », se réjouit Eugénie.

« À partir d’aujourd’hui, vu qu’ils ont reçu leur deuxième dose il y a 10 jours de ça, maintenant il est possible qu’ils puissent sortir : aller chez le coiffeur, au restaurant ou dans la famille », explique Samuel, infirmier coordinateur.

Un allègement possible pour ce centre dont une partie du personnel a aussi pu bénéficier du vaccin…

Crédit Tahiti Nui Télévision

Dans cette autre structure par contre, le protocole sanitaire est maintenu. Car sur les 6 pensionnaires permanents, seuls 4 ont accepté de se faire vacciner. « On attendra quelques mois pour voir ce qu’il en est, même s’ils ont été vaccinés, quand ils vont l’attraper, comment ça va se passer, déclare Heidi Tepahauaitaipari, directrice de centre d’accueil pour pmatahiapo. Nous on attend. La deuxième phase a commencé donc on a contacté le kiosque. Il faut qu’on établisse la liste de notre personnel pour qu’on aille se faire vacciner. »

Un soulagement pour les équipes d’encadrement, qui ont veillées au grain ces derniers mois et fait en sorte que le traumatisme soit moins lourd pour leurs pensionnaires.

Prochaine étape pour certains de ces Matahiapo, les sorties en famille qu’ils attendent avec impatience.

infos coronavirus