mercredi 18 septembre 2019
A VOIR

|

Après avoir été rénovée, l’école Hélène Auffray inaugurée et rebaptisée

Publié le

Publié le 07/03/2019 à 17:00 - Mise à jour le 07/03/2019 à 17:00
Lecture 2 minutes

Ce matin, les 180 élèves de l’élémentaire étaient réunis sous le préau de leur nouvel établissement pour l’inaugurer, en présence notamment du Président de la Polynésie Edouard Fritch, du Haut-commissaire, René Bidal, du Vice-Président, Teva Rohfritsch, et de la ministre de l’Education, Christelle Lehartel.

Construite dans les années 70, cette école, devenue trop vétuste, avait fait l’objet d’une fermeture en 2011. Les travaux, financés à hauteur de 370 millions de Fcfp, ont pris beaucoup de retard. “Des problèmes politiques sont venus perturber ce dossier de reconstruction de l’école. Les premières décisions datent de 2001… vous imaginez… (…) Il ne faut plus que la politique empêche les enfants d’avoir un bon cadre de travail. On n’a pas le droit de faire travailler les enfants dans des mauvaises conditions pour attendre que les politiques se mettent d’accord sur un problème” a déclaré Edouard Fritch.

Ce nouveau bâtiment de 1 400 m² héberge dix classes, une bibliothèque, une infirmerie et un réfectoire. Il dispose d’un ascenseur pour les élèves à mobilité réduite et des dernières normes en vigueur. “Nous n’avons pas encore l’eau potable, mais c’est en cours. Cela change beaucoup de choses. On a tout ! L’école est magnifique et fonctionnelle” se réjouit Liliane Croisié, directrice de l’école.

Cette inauguration a été l’occasion de rebaptiser l’école du nom de Reiatua Hélène Auffray : “Reiatua Auurai une dame qui n’a pas de postérité et qui avait plein de biens. Et donc, elle a voulu les donner à la commune de Pueu à partir de l’église catholique jusqu’à cette école. (…) Toutes les écoles de Taiarapu-Est portent un nom tahitien, et la seule qui n’avait pas de nom tahitien, c’était la nôtre, c’est pour cela que j’ai voulu rajouter un nom tahitien” explique Annabelle Tauraatua-Taraitetia, maire déléguée de Pueu.
 

Les six autres écoles de la Presqu’île devraient elles aussi faire l’objet de travaux a affirmé le président du Pays : “Peut-être pas les six ensemble, mais oui il faut les programmer“.

 

Rédaction web avec Laure Philiber et Tauhiti Tauniua Mu San

DOSSIERS DE LA REDACTION

Le drame des violences conjugales en Polynésie française

La secrétaire d’État Marlène Schiappa a annoncé mettre en place un Grenelle spécifique aux territoires d’outre-mer le 25 novembre. Quel est le constat de cette violence en Polynésie et quelles sont les aides dont bénéficient les victimes ?

Ligue 1 Football : le point sur les grands changements avant la reprise

En football, après 2 longs mois d’arrêt, les footballeurs de ligue 1 reprennent petit à petit le chemin des terrains. L’occasion pour nous de faire le point sur les grands chantiers de l’intersaison avec en ligne de mire le mercato hivernal.

Les dangers des réseaux sociaux

Internet et les réseaux sociaux sont-ils des pièges dont les premières victimes sont les adolescents ? La question est plus que jamais d’actualité. En Polynésie, on n’échappe pas à l’utilisation intensive du Web qui peut parfois mener à des dérives. Pour éviter les pièges, la gendarmerie met régulièrement en place des actions. Les professionnels de santé se sont aussi saisis de cette problématique.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires

Turama – Décrochage scolaire : qui est concerné, comment...

La Mission de lutte contre le décrochage scolaire a fait sa rentrée. La MLDS aide chaque année des jeunes qui sortent du système scolaire. Les inscriptions sont toujours plus nombreuses. Un nouveau centre a ouvert ses portes à Raiatea. Pour évoquer le sujet du décrochage scolaire, Jean-Jacques Hénault, inspecteur de l'éducation nationale était notre invité du journal.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV