jeudi 4 juin 2020
A VOIR

|

Après avoir été rénovée, l’école Hélène Auffray inaugurée et rebaptisée

Publié le

Publié le 07/03/2019 à 17:00 - Mise à jour le 07/03/2019 à 17:00
Lecture 2 minutes

Ce matin, les 180 élèves de l’élémentaire étaient réunis sous le préau de leur nouvel établissement pour l’inaugurer, en présence notamment du Président de la Polynésie Edouard Fritch, du Haut-commissaire, René Bidal, du Vice-Président, Teva Rohfritsch, et de la ministre de l’Education, Christelle Lehartel.

Construite dans les années 70, cette école, devenue trop vétuste, avait fait l’objet d’une fermeture en 2011. Les travaux, financés à hauteur de 370 millions de Fcfp, ont pris beaucoup de retard. « Des problèmes politiques sont venus perturber ce dossier de reconstruction de l’école. Les premières décisions datent de 2001… vous imaginez… (…) Il ne faut plus que la politique empêche les enfants d’avoir un bon cadre de travail. On n’a pas le droit de faire travailler les enfants dans des mauvaises conditions pour attendre que les politiques se mettent d’accord sur un problème » a déclaré Edouard Fritch.

Ce nouveau bâtiment de 1 400 m² héberge dix classes, une bibliothèque, une infirmerie et un réfectoire. Il dispose d’un ascenseur pour les élèves à mobilité réduite et des dernières normes en vigueur. « Nous n’avons pas encore l’eau potable, mais c’est en cours. Cela change beaucoup de choses. On a tout ! L’école est magnifique et fonctionnelle » se réjouit Liliane Croisié, directrice de l’école.

Cette inauguration a été l’occasion de rebaptiser l’école du nom de Reiatua Hélène Auffray : « Reiatua Auurai une dame qui n’a pas de postérité et qui avait plein de biens. Et donc, elle a voulu les donner à la commune de Pueu à partir de l’église catholique jusqu’à cette école. (…) Toutes les écoles de Taiarapu-Est portent un nom tahitien, et la seule qui n’avait pas de nom tahitien, c’était la nôtre, c’est pour cela que j’ai voulu rajouter un nom tahitien » explique Annabelle Tauraatua-Taraitetia, maire déléguée de Pueu.
 

Les six autres écoles de la Presqu’île devraient elles aussi faire l’objet de travaux a affirmé le président du Pays : « Peut-être pas les six ensemble, mais oui il faut les programmer« .

 

Rédaction web avec Laure Philiber et Tauhiti Tauniua Mu San

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

À Vairao, des CAES contribuent à l’embellissement de leur...

L’environnement et les actions de solidarité sont les priorités de l’association "Te ui no te oaoa" de Vairao. Ses membres ont été engagés dans le cadre du CAES pour embellir certains sites de cette commune de la Presqu’île.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV