A VOIR

|

Après 30 ans d’attente, Moorea-Maiao bientôt dotée d’une navette

Publié le

Une nouvelle navette fera bientôt la liaison entre Moorea et Maiao. Distantes de 70 kilomètres, les deux îles ne disposent que d’un navire vieillissant et mal adapté. Cette nouvelle embarcation offrira à la population de Maiao de meilleures conditions d’évasan et un transport scolaire adapté.

Publié le 21/01/2022 à 17:38 - Mise à jour le 04/02/2022 à 9:40
Lecture 2 minutes

Une nouvelle navette fera bientôt la liaison entre Moorea et Maiao. Distantes de 70 kilomètres, les deux îles ne disposent que d’un navire vieillissant et mal adapté. Cette nouvelle embarcation offrira à la population de Maiao de meilleures conditions d’évasan et un transport scolaire adapté.

La future navette reliant Moorea et Maiao est actuellement en cours de finition au chantier de Taravao. Cela fait 30 ans que les 350 habitants de Maiao l’attendent. Elle est leur seul lien avec l’extérieur.

L’actuelle navette qui assure la liaison entre les deux îles met entre 3 et 5 heures pour effectuer les 70 km qui les séparent. Elle est notamment utilisée pour transporter les collégiens sur l’île soeur. “La nouvelle navette, on l’a prévue pour les gens de Maiao d’abord, pour les enfants qui viennent à l’école à Moorea“, explique le maire de la commune, Evans Haumani. “Je sais qu’avec l’ancien navire, le problème c’est qu’on ne pouvait mettre que 12 passagers. Sur la nouvelle, on peut mettre 30 passagers et ça va être rapide. Deux heures de voyage et c’est climatisé”.

La navette chargée de desservir Manihi (crédit photo Tahiti Nui télévision)

Un nouveau transport très attendu par les habitants de Maiao qui “ont soif de progrès”, selon Guy Fitzer, l’administrateur des îles du Vent. “Ils ont soif d’eau potable, d’électricité, et là on parle de transport. Je pense que c’est une nécessité en 2022 qu’on puisse faire bénéficier des services publiques à cette population, mais aussi, aux élèves qui passent le secondaire de pouvoir être sur Moorea et leur permettre de poursuivre leurs études, puisque l’important, c’est que les enfants aient accès à l’éducation”.

Sa mise à l’eau initialement prévue en janvier a été repoussée au mois de mai pour cause de pénurie, explique Rémy Hequet, directeur des constructions navales : “on a eu des retards sur l’équipement du navire dus au transport maritime qui a pris énormément de retard avec du matériel qui est resté sur les quais, que ce soit en Europe ou en Asie. On fait tout pour livrer le plus rapidement possible. Là on est dans la phase finale du navire”.

Coût de la navette : 101 167 500 Fcfp auxquels le Pays participe à hauteur de 40 476 000 Fcfp et l’État pour 36 012 556 Fcfp.

La navette des Marquises-Nord (crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Les navettes dédiées à Manihi et aux Marquises Nord sont également en cours de finition. Leur livraison devrait se faire sous deux mois.