mercredi 23 juin 2021
A VOIR

|

Apprendre à dessiner un manga tout en pratiquant l’anglais

Publié le

S'initier à l'esquisse d'un manga tout en apprenant l’anglais, c’est l’idée qu’ont développé Julia et Tematai de l’English Club Taravao. Après avoir organisé un stage de vacances en avril dernier, les jeunes femmes proposent désormais des cours réguliers de dessin aux enfants.

Publié le 03/06/2021 à 16:41 - Mise à jour le 04/06/2021 à 9:30
Lecture < 1 min.

S'initier à l'esquisse d'un manga tout en apprenant l’anglais, c’est l’idée qu’ont développé Julia et Tematai de l’English Club Taravao. Après avoir organisé un stage de vacances en avril dernier, les jeunes femmes proposent désormais des cours réguliers de dessin aux enfants.

Crayons à la main, regards fixés sur leur modèle : les enfants de l’English club Taravao prennent du plaisir à apprendre les bases du dessin d’un manga. Une activité qui s’est ajoutée depuis peu au planning des cours d’anglais proposés par le club, comme l’explique Julia Babicheva.

“Nous avons commencé avec un stage de vacances d’une semaine. Les enfants et leurs parents ont vraiment aimé donc nous avons décidé de proposer des cours hebdomadaires réguliers. Nous le faisons tous les vendredis et samedi et nous prévoyons de continuer”.

Pour chaque cours de dessin, Julia est accompagnée de Tematai Bordas. Ancienne élève du Centre des Métiers d’Arts, cette dernière partage aujourd’hui sa passion avec les jeunes de 7 à 13 ans.

“On a fait un programme. Par exemple, aujourd’hui, c’était le corps et la lumière, la semaine dernière c’était le visage, la semaine prochaine ça sera les perspectives. En fait, ce sont des leçons. C’est comment faire un manga, comment faire une bande dessinée sur 10 leçons”, indique Tematai. “Du coup, ce sont les mêmes élèves qui reviennent. Ceux qui ne peuvent pas venir le samedi, ils viennent le vendredi, ceux qui ne peuvent pas le vendredi viennent le samedi. Et ce sont les mêmes leçons, et comme ça on voit aussi leur progression au fur et à mesure. Ils ont des devoirs aussi à faire à la maison”.

Fort de son succès, le binôme envisage dorénavant de proposer des cours de dessin dans la capitale, à Papeete, toujours par petits groupes d’élèves.

infos coronavirus