dimanche 13 juin 2021
A VOIR

|

APF : la vidéosurveillance dans les établissements scolaires fait l’unanimité

Publié le

Publié le 13/03/2019 à 15:50 - Mise à jour le 13/03/2019 à 15:50
Lecture 2 minutes

Souriez, vous êtes filmés ! Cette expression s’appliquera d’ici peu à dix établissements de Tahiti. Dans un premier temps, deux caméras seront installées dans chacun de ces lycées et collèges, identifiés comme prioritaires. Des équipements jugés aujourd’hui nécessaires par la ministre de l’Education. « On a beaucoup de retours d’intrusions, de détérioration des établissements scolaires. C’est aussi à titre de prévention. Il y a des établissements qui ne rencontrent pas forcément des problèmes mais par prévention on va doter tout le monde », explique Christelle Lehartel. 

Cette délibération a d’ailleurs fait consensus chez les élus de Tarahoi qui l’ont adoptée à l’unanimité. : « Bien sûr que c’est nécessaire quand on sait tous les actes de délinquance qu’il y a. Pour protéger les élèves dans les écoles, protéger aussi les parents (…) Bien sûr que c’est important », estime Chantal Galenon, représentante Tavini. 

Reste que des ajustements sont à prévoir avant la mise en place de ces caméras car la Commission Nationale de l’Informatique et des libertés encadre strictement les prises de vue sur la voie publique et dans les lieux privés.
Le collège Henri Hiro de Faaa devrait néanmoins être le premier à être sous surveillance vidéo d’ici quelques semaines. Pour les autres établissements, les caméras seront opérationnelles à la rentrée prochaine. Et ce dispositif devrait rapidement être élargi. « Nous avons l’intention de doter tous les établissements scolaires en ce qui concerne le second degré. Comme pour les 10 premiers établissements, on va continuer à toucher les établissements prioritaires », annonce la ministre. 

Les élus envisagent également d’étendre la mesure aux établissements du premier degré mais ceux-ci sont de compétence communale. Des discussions devront donc avoir lieu au préalable.
Près de 11 millions de Fcfp seront consacré à l’équipement des dix premiers établissements. Une somme financée à part égale par le Pays et l’Etat.

Reportage J-B Calvas / Naea Bennett / Tauhiti Tauniua Mu San

infos coronavirus