mardi 20 avril 2021
A VOIR

|

Apataki : Papa Faraire, des voyages à la sculpture

Publié le

Direction Apataki pour partir à la rencontre de Papa Faraire Orbeck. Après avoir voyagé dans le monde pendant 20 ans grâce au 'ori tahiti, il est revenu sur son île afin de la valoriser grâce à son expérience.

Publié le 25/12/2020 à 10:24 - Mise à jour le 23/12/2020 à 9:33
Lecture 2 minutes

Direction Apataki pour partir à la rencontre de Papa Faraire Orbeck. Après avoir voyagé dans le monde pendant 20 ans grâce au 'ori tahiti, il est revenu sur son île afin de la valoriser grâce à son expérience.

Papa Faraire Orbeck est propriétaire d’une pension de famille à Apataki. Également guide touristique, il connait toute la mythologie de l’atoll et ses alentours. Le sexagénaire a été le premier à vouloir réellement ouvrir son atoll au monde et le faire découvrir aux voyageurs à travers sa petite pension de famille au début des années 90.

Papa Faraire a une autre vision des choses, car il a voyagé une bonne partie de sa vie grâce au ‘ori tahiti. « Dès mon adolescence, je voulais partir et découvrir le monde. Quand j’en ai eu l’occasion, j’ai sauté le pas et j’ai quitté le cocon familial. J’ai effectué mon premier voyage au Japon. J’ai habité entre le Japon et Guam pendant plusieurs mois. J’ai même été guide touristique là-bas » confie Papa Faraire.

Lire aussi – Le style local d’une pension à Apataki

Pas surprenant donc que sa maison au fin fond des Tuamotu soit remplie de pahu et toere. Au fil de ses voyages, Papa Faraire a fini par devenir un fabricant renommé d’instruments locaux. Le ‘ori tahiti et le son du toere font toujours partie de sa vie : « J’étais danseur et musicien en même temps. C’est la danse qui m’a fait voyager. Mon chef de troupe se nommait Joël. Après le Japon, j’ai fait les États-Unis. J’ai mis fin à mes voyages lorsque ma mère est tombée malade ».

Avec son savoir-faire, Papa Faraire sculpte également des souvenirs pour les quelques voyageurs qui lui rendent visite. Aujourd’hui, l’ancien est devenu comme une source d’inspiration pour la nouvelle génération de l’atoll qui n’hésite pas à lui demander des conseils.

infos coronavirus