Amélie Oudéa-Castéra à la rencontre de la future élite du surf polynésien

Publié le

La ministre des Sports, Amélie Oudéa-Castéra, est allée à la rencontre, jeudi après-midi, des élèves de la section surf du lycée Tuianu Le Gayic de Papara. Une fabrique à « champions », « l’une des plus belles choses que la Nation est capable de produire », s’est-elle félicitée.

Publié le 18/08/2023 à 8:55 - Mise à jour le 18/08/2023 à 8:59

La ministre des Sports, Amélie Oudéa-Castéra, est allée à la rencontre, jeudi après-midi, des élèves de la section surf du lycée Tuianu Le Gayic de Papara. Une fabrique à « champions », « l’une des plus belles choses que la Nation est capable de produire », s’est-elle félicitée.

C’est par une haie d’honneur des élèves de la section surf qu’Amélie Oudéa-Castéra a été accueillie. La ministre des Sports s’est entretenue avec ceux qui représenteront, demain, la Polynésie dans les diverses compétitions et leurs encadrants. Amélie Oudéa-Castéra s’est félicitée de l’existence d’une telle structure et de ses résultats.

« C’est pour moi l’une des plus belles choses que la Nation est capable de produire pour sa jeunesse. Et, ici, de la voir en plus produire des champions comme Vahine Fierro, qui sont hyper inspirants pour l’ensemble des promotions qui se suivent, ici, c’est vraiment extraordinaire. Je suis très fière d’avoir découvert ce cadre-là, d’avoir pu aller à la rencontre de toutes les équipes (…) et de voir toute la volonté qu’il y a de continuer à promouvoir ce modèle », a déclaré la ministre à l’issue de sa visite.

La section surf du Lycée Tuianu Le Gayic a été ouverte en 2012. Elle permet de former les futurs champions, aussi bien sur le plan sportif, que scolaire et personnel. Une équation gagnante.

– PUBLICITE –

« C’est vraiment le moyen de trouver des pépites qui pourront porter haut les couleurs du fenua, notamment dans le domaine du sport. C’est la raison pour laquelle plusieurs compétences sont mises en jeu, comme l’autonomie, le développement personnel de chaque individu. C’est un moyen d’ouverture à différents types de métiers, ce qui ne peut qu’assurer un meilleur avenir à nos élèves », a souligné le ministre de l’Education, Ronny Teriipaia.

Dans les mois et les années à venir, le gouvernement Brotherson projette de multiplier le nombre de sections sportives dans les collèges et lycées du fenua. En surf, mais aussi en football, en rugby, en volleyball ou encore en tennis de table.

Dernières news