lundi 17 mai 2021
A VOIR

|

Algora Tahiti : la programmation informatique avec des robots

Publié le

Le prochain Digital Festival, qui s'ouvre mercredi à la présidence, comptera parmi ses participants l’école Algora Tahiti. Une école pas comme les autres, où les enfants apprennent la programmation informatique à l’aide de robots faits de briques et d’électronique. Sur la cinquantaine d’écoles Algora qui existent aujourd’hui au plan national, celle de Tahiti a été la première à voir le jour.

Publié le 15/10/2019 à 14:22 - Mise à jour le 16/10/2019 à 9:29
Lecture 2 minutes

Le prochain Digital Festival, qui s'ouvre mercredi à la présidence, comptera parmi ses participants l’école Algora Tahiti. Une école pas comme les autres, où les enfants apprennent la programmation informatique à l’aide de robots faits de briques et d’électronique. Sur la cinquantaine d’écoles Algora qui existent aujourd’hui au plan national, celle de Tahiti a été la première à voir le jour.

Des briques… naissent les robots. Mais pour leur insuffler la vie, les enfants doivent se tourner vers le codage. C’est ce qu’enseigne l’école Algora Tahiti depuis janvier 2018. Pour le directeur de cette structure, c’est une façon de vivre avec son temps.

« Il est important que les enfants comprennent le monde qui les entoure, explique Olivier Gueirard. Un feu de signalisation, comment ça fonctionne, il y a un programme derrière. Les enfants sont entourés d’objets connectés et programmés, donc aujourd’hui il est important que les enfants deviennent plus que de simples consommateurs. »

(crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

L’école accueille pour le moment les enfants de 6 à 14 ans, et proposera prochainement un cursus destiné aux lycéens et aux adultes. Mais chez les petits initiés à la discipline, chacun a sa préférence.

Comme Hinatea, 9 ans, qui préfère surtout « faire des robots ». « J’aime bien m’amuser à construire », sourit-elle.

Pour Martin, 12 ans, le jour où nous l’avons rencontré, il essayait de recréer un robot qui sait marcher. « Je m’intéresse beaucoup à la programmation, mais pas qu’à la programmation robotique, confie-t-il. Mais aussi à la programmation informatique et de sites Web. »

(crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Les formateurs d’Algora Tahiti se préparent à tenir des ateliers dans les écoles, où la programmation informatique est inscrite aux programmes depuis 2016. Car au-delà du pur aspect informatique, cette discipline serait également bénéfique au développement des enfants.

« Une séance type commence par la construction du robot, donc il y a une partie montage qui demande de la réflexion. L’enfant doit suivre un schéma bien précis, donc ça l’oblige à être attentif, à être organisé, à respecter les consignes, détaille Olivier Gueirard. Ensuite la partie programmation les fait réfléchir au niveau des algorythmes, aussi dans la recherche des problèmes, trouver d’où vient le problème, donc il faut que l’enfant organise sa pensée. Et ça développe aussi la créativité. »

L’école Algora Tahiti sera présente au Digital Festival, où elle tiendra des ateliers, mais aussi et surtout Master Robot, un concours de robotique ouvert à tous, samedi matin.

infos coronavirus

Vaccin, nucléaire, social : l’interview en Polynésie de Sébastien Lecornu, ministre des Outre-mer

La visite du ministre des Outre-mer en Polynésie s'est achevée vendredi après un passage dans l'archipel des Marquises. Sébastien Lecornu était l'invité de notre journal avant de repartir en métropole :

Une pétition pour pouvoir voyager en métropole

Les déclarations du ministre des Outre-mer ont douché les espoirs de centaines d’habitants qui espéraient enfin pouvoir fouler le sol de métropole...