mardi 9 mars 2021
A VOIR

|

Alcool au volant : Opération Fa’ahoro pour sauver des vies

Publié le

Celui qui conduit, c’est celui qui ne boit pas : un slogan qu’a choisi de faire passer une boîte de nuit de Papeete depuis plus d’un an. L’équipe a mis en place l’opération Fa’ahoro. Une initiative pour désigner un capitaine de soirée. Et au fil des mois, l’opération semble bien fonctionner.

Publié le 12/01/2020 à 14:34 - Mise à jour le 12/01/2020 à 15:22
Lecture 2 minutes

Celui qui conduit, c’est celui qui ne boit pas : un slogan qu’a choisi de faire passer une boîte de nuit de Papeete depuis plus d’un an. L’équipe a mis en place l’opération Fa’ahoro. Une initiative pour désigner un capitaine de soirée. Et au fil des mois, l’opération semble bien fonctionner.

L’alcool est l’une des principales causes des accidents sur les routes du fenua. Dans une boîte de nuit de Papeete, la direction a alors décidé de prendre les devants. Depuis 2019, l’opération Fa’ahoro est proposée à ceux qui le souhaitent. « On est quand même parmi les premiers revendeurs d’alcool, donc notre mission, c’est que toute notre clientèle rentre chez elle saine et sauve » explique Taurama Bourdeaux, manager de la boîte de nuit. « On a choisi ce nom car le ‘fa’ahoro’ est le conducteur d’un va’a. Et là, ça sera le conducteur d’un groupe d’amis qui veut s’amuser » précise Taurama.

Un capitaine de soirée est donc désigné pour raccompagner ses amis en toute sécurité. Bracelet au poignet (qu’il aura cherché en début de soirée au bar), le fa’ahoro devra souffler dans un éthylotest proposé à la sortie par un agent de sécurité. « Celui qui n’a pas envie de boire ou qui se sent d’être capitaine, peut l’être. C’est mieux pour tout le monde, comme ça, on rentre serein, sans se poser de question. (…) Ce n’est pas difficile de ne pas être tenté par l’alcool, du moment où on s’est désigné capitaine de soirée. On peut s’amuser, faire la fête sans boire d’alcool » confie Laure Voisin, capitaine de soirée.

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Si le test est négatif, le capitaine de soirée reçoit un cadeau en guise de récompense. Dans le cas contraire, les agents de sécurité font de la sensibilisation pour que la personne ne reprenne pas le volant.

Et la clientèle semble bien adhérer à l’opération. Une opération qui permet de sauver des vies. L’an dernier, 29 personnes ont perdu la vie sur les routes. La moitié des accidents mortels étaient liés à la consommation d’alcool.

infos coronavirus

Premiers cas de covid en Nouvelle-Calédonie

Jusqu'à présent, la Nouvelle-Calédonie et Wallis-et-Futuna figuraient au rang des rares territoires Covid-free de la planète, grâce notamment à des quatorzaines obligatoires dans des...

Premier cas local de Covid-19 à Wallis et Futuna

"Il s'agit d'une personne qui était sortie de quatorzaine il y a plusieurs semaines après un test négatif. Cette personne a consulté...