vendredi 23 août 2019
A VOIR

|

Albéric Riveta, parachutiste, est mort au Mali lors d’une opération extérieure

Publié le

Publié le 17/06/2017 à 9:00 - Mise à jour le 17/06/2017 à 9:00
Lecture 2 minutes

Albéric Riveta était arrivé à Niamey, au Niger, depuis moins d’une semaine. Depuis le 12 juin, il avait participé, avec sa compagnie, à l’opération Aquila au Mali, pour lutter contre les groupes terroristes. 

C’est lors de cette opération extérieure que dans la nuit du 17 au 18 juin, plusieurs parachutistes chasseurs sont blessés. Albéric Riveta est évacué en urgence par hélicoptère vers l’hôpital Role 2 de Gao. Son décès est constaté vers 4h, heure locale. Agé de 23 ans, le chasseur de première classe Albéric Riveta était célibataire et sans enfant.

Le président Emmanuel Macron a salué “la mémoire de ce militaire français tué dans l’accomplissement de sa mission”, et adressé “ses sincères condoléances à sa famille, ses amis, et ses frères d’armes”

Les forces armées rappellent le parcours de ce jeune soldat : Né le 6 avril 1994 à Papetee, titulaire d’un certificat d’aptitude professionnelle en maçonnerie, Albéric Riveta s’engage le 4 octobre 2016 en tant qu’engagé volontaire de l’armée de Terre (EVAT) au titre du 1er régiment de chasseurs parachutistes à Pamiers pour une durée de cinq ans. D’octobre 2016 à avril 2017, il suit la formation initiale où il s’illustre par ses très bons résultats. Il fait preuve d’un sens du devoir déjà très prononcé et obtient son certificat pratique “combat débarqué” le 21 avril 2017. Il rejoint la 3e compagnie de combat du 1er régiment de chasseurs parachutistes le 4 mai 2017 et est élevé à la distinction de chasseur de 1re classe le même jour. Militaire de grande valeur, manifestant en permanence un grand professionnalisme et une solide volonté de servir, il est projeté avec sa compagnie en mai 2017 en République de Côte d’Ivoire au sein du 43e bataillon d’infanterie de marine.

Rédaction web avec communiqué du ministère de la Défense
 

 

Laissez un commentaire

épidémie de dengue

DOSSIERS DE LA REDACTION

Économie : l’embellie se confirme en Polynésie

Au volet économie, la reprise de l’activité se confirme ! L’IEOM, l’AFD et l’ISPF ont présenté mercredi les comptes économiques rapides 2018 de la Polynésie. Ils révèlent un Produit intérieur brut en progression de 2,5 %. Les principaux moteurs de cette croissance sont la consommation des ménages, les exportations et les investissements. Les détails dans ce dossier :

Le recyclage des déchets numériques en Polynésie

Comment recycler vos déchets électriques et électroniques ? Que deviennent-ils ? Qui finance les collectes ? Autant de questions essentielles pour notre environnement. Depuis le mois de juin, des opérations menées par Fenua Ma ont permis de récolter près de 30 tonnes de déchets auprès des particuliers. Un défi à relever pour la planète, mais qui n’est pas facile à mener.

Animaux errants, divagants… que font les communes pour endiguer le problème ?

Les animaux errants incarnent un souci permanent pour les Tavana à la recherche de solutions. À Bora Bora, une vaste campagne de stérilisation a été lancée en 2016, et cette année, l’île s’est aussi dotée d’un chenil géré par l’association "Bora Bora animara".

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER