mercredi 17 août 2022
A VOIR

|

Airsoft : quand Fare Ute devient une zone de guerre, pour jouer

Publié le

Fare Ute était ce dimanche matin le théâtre d’une opération militaire un peu particulière. Près de 80 personnes se sont réunies pour une partie d’airsoft, opposant des résistants russes à une équipe de l’ONU. Ce sport, souvent comparé au paintball, est pratiqué au fenua depuis près de 5 ans.

Publié le 10/07/2022 à 15:12 - Mise à jour le 11/07/2022 à 10:18
Lecture 2 minutes

Fare Ute était ce dimanche matin le théâtre d’une opération militaire un peu particulière. Près de 80 personnes se sont réunies pour une partie d’airsoft, opposant des résistants russes à une équipe de l’ONU. Ce sport, souvent comparé au paintball, est pratiqué au fenua depuis près de 5 ans.

La phase 1 est lancée : les joueurs de l’ONU ont investi le terrain russe. Il leur faut désormais récupérer des civils et envahir la zone.

Non sans difficulté, l’équipe de l’ONU parvient à capturer un SDF russe. Il détiendrait des documents qui pourraient être des preuves de crimes de guerre. “Donc on est sensé l’amener à un point alpha […] et une fois que le point sera pris on pourra lui faire subir un interrogatoire”, explique un joueur.

Dans le camp adverse, les Russes ne se laissent pas faire. D’autant qu’ils détiennent en otage un diplomate. Parmi les joueurs, on retrouve des anciens militaires comme des amateurs de jeux de guerre. Tous les genres et toutes les générations sont de la partie.

“Dans le jeu, j’adore mettre en place une stratégie, avancer en équipe, communiquer avec les autres membres de l’équipe […] J’adore courir, le sport, que ce soit une activité très physique – franchement on a chaud et tout- mais c’est une activité géniale”, confie une joueuse.

Crédit : Tahiti Nui Télévision

Souvent comparée au paintball, cette activité repose sur le fair-play.

“Alors il y a une différence déjà ce ne sont pas des billes en peinture, mais des billes biodégradables et les répliques sont vraiment très réelles par rapport au paint ball. Et le paint ball, on ne peut pas faire ce genre d’opérations dans les rues. Au airsoft les répliques sont vraiment réelles, les gens sont habillés en tenue, ils sont vraiment à fond”, explique William Pineau, président de l’association Next Tahiti Air Soft.

Des répliques d’armes proches des vraies. Crédit : Tahiti Nui Télévision

À l’initiative de l’évènement, l’association Next Tahiti Air Soft souhaiterait un meilleur accompagnement des communes et du Pays pour varier les terrains de jeu. La prochaine grosse opération est prévue à Faratea, dans la nuit du 25 au 26 août.

Photo de groupe. Crédit : Tahiti Nui Télévision

infos coronavirus