mercredi 4 août 2021
A VOIR

|

Air Archipels : « les négociations avancent tout doucement »

Publié le

Publié le 09/12/2016 à 15:13 - Mise à jour le 09/12/2016 à 15:13
Lecture < 1 min.

20 points de revendications sont actuellement à l’étude mais les négociations achoppent sur un « plan social » prévoyant le licenciement de trois mécaniciens. « Nous ne sommes pas d’accord », a déclaré Lucie Tiffenat, « parce que l’on licencie et, en même temps, la direction envisage de recruter des salariés (…) Je ne pense pas que l’économie que la compagnie va dégager sur ces trois postes va permettre de rééquilibrer les comptes ».

D’autres revendications font aussi l’objet de discussions comme les conditions de travail et de sécurité ou encore la mise en place d’une complémentaire retraite pour l’ensemble des salariés.

« Depuis deux jours nous avons constaté une évolution positive de la direction », se félicite toutefois la secrétaire générale d’Otahi.
Interrogée sur les conséquences du mouvement social, qui empêche notamment des élèves des îles de retrouver leurs familles, celle-ci répond qu’elle n’était pas en mesure d’évaluer les répercussions de la grève lorsque le préavis a été déposé. 

« A chaque fois que l’on dépose un préavis de grève, on est pointé du doigt. Il faut que l’on comprenne qu’il n’y a pas que les salariés qui sont en cause (…) La responsabilité est plutôt côté direction », a-t-elle déclaré.
 

J-B. C. 

infos coronavirus