dimanche 28 février 2021
A VOIR

|

Agression de Bora Bora : mobilisation contre la violence

Publié le

Publié le 15/09/2015 à 7:18 - Mise à jour le 15/09/2015 à 7:18
Lecture 2 minutes

Le fils de Stanley Ellacott, Sandy, est décédé mardi à l’hôpital de Taaone. Il avait été victime d’une violente agression dans la nuit de dimanche à lundi à Bora Bora. Dans les médias, le père a appelé la population, les élus, confessions religieuses… à une grande marche blanche pour faire cesser la violence. On ne sait pas encore où ni quand elle pourrait se dérouler. 

Sur les réseaux sociaux, la mobilisation s’est faite autrement. Le groupe Pepena a lancé une chaîne sur Facebook. Les internautes sont invités à partager un « message d’amour » accompagné d’un drapeau blanc sur leur mur. Ce mercredi matin, beaucoup avaient changé leur photo de profil par le drapeau. Des messages « Je suis Sandy » ou « Stop à la violence en Polynésie » ont également envahi la toile polynésienne. 

Dans un communiqué, la présidence a adressé ses condoléances à la famille Ellacott. Le président Edouard Fritch a par ailleurs condamné « fermement toutes les formes de violences qui se multiplient et qui trouvent bien souvent leur origine dans l’abus d’alcool ou de paka. Rien ne saurait excuser de tels actes qui sont des atteintes profondes à la dignité humaine et relèguent leurs auteurs aux confins de la bestialité » 

Les suspects de l’agression devaient être présentés au juge ce mercredi. 

Plus d’infos à venir

Le communiqué de la présidence :

STOP A LA VIOLENCE!!!Nous lancons cet appel pour que cette violence s’arrête et que les consciences se réveillent…

Posted by Pepena on mardi 15 septembre 2015

infos coronavirus