A VOIR

|

Affluence au fret à l’approche des fêtes 

Publié le

Depuis une semaine, le service du fret est pris d’assaut pour l’envoi de colis vers les îles. Pour le service du fret aérien, c’est également l’occasion de tester une nouvelle technologie pour facilité le passage du client au guichet.

Publié le 06/12/2022 à 15:53 - Mise à jour le 06/12/2022 à 17:16
Lecture 2 minutes

Depuis une semaine, le service du fret est pris d’assaut pour l’envoi de colis vers les îles. Pour le service du fret aérien, c’est également l’occasion de tester une nouvelle technologie pour facilité le passage du client au guichet.

Comme chaque année, ils sont nombreux à faire le déplacement au fret maritime pour y expédier de la nourriture ou encore des cadeaux à leurs proches. En colis divers, congelés ou réfrigérés l’acheminement est plus long mais moins couteux : “J’embarque des choses qui viennent des Etats-Unis pour ramener un peu chez nous à Raivavae, explique une femme. Il y a quelques produits qui ont été arrêtés par la douane comme les lessives et tout. C’est dommage mais bon.” “J’en profite pour acheter pour la famille, les enfants, on prépare Noël”, déclare une autre. “Il y a du ma’a, de l’alcool aussi pour les fêtes. C’est tout”, confie une troisième.

À Faa’a, le fret aérien entre aussi dans une période d’affluence. Les clients choisissent la rapidité pour envoyer leurs cadeaux ou denrées périssables toujours sous le contrôle rigoureux des agents du fret. “On a toujours des colis classés dangereux, explique Moana Estall, chef du service fret d’Air Tahiti. On va avoir beaucoup de cadeaux donc il faut retirer les piles pour éviter que ça s’enclenche pendant le vol. On va avoir beaucoup de périssable. Il faudra que ce soit conditionné pour que cela reste frais le plus longtemps possible.”

Tous les guichets sont ouverts. Les clients patientent très peu grâce à un nouveau système : “On s’est dotés d’un nouveau système. Un GFA, un gestionnaire de file d’attente qui nous permet de mettre les clients sur les comptoirs. Au niveau des comptoirs, on a toujours e comptoir des grosses entreprises qui viennent tous les jours, plusieurs fois par semaine, on a les clients qui viennent pour un seul colis, et les clients qui viennent pour deux colis et plus. Tout ça se fait sur une tablette maintenant. On est plus à l’ère du ticket. C’est révolu? On est dans l’ère moderne.”

Malgré le manque d’avion cette année, Air tahiti assure que la totalité du fret arrivera bien à bon port avant les fêtes de fin d’année.