dimanche 24 octobre 2021
A VOIR

|

Aéroport de Faa’a : Fritch rencontre la Caisse des Dépôts et Egis Airport Operation

Publié le

Le président du Pays a reçu, jeudi, les représentants du groupement sélectionné par l’Etat pour l’exploitation, l’entretien et le développement de la plateforme aéroportuaire de Tahiti-Faa'a.

Publié le 01/10/2021 à 8:42 - Mise à jour le 01/10/2021 à 8:42
Lecture < 1 min.

Le président du Pays a reçu, jeudi, les représentants du groupement sélectionné par l’Etat pour l’exploitation, l’entretien et le développement de la plateforme aéroportuaire de Tahiti-Faa'a.

Ce groupement qui réunit la Caisse des Dépôts et Egis Airport Operations était représenté par Hervé Tonnaire, directeur Pacifique et des Outre-mer de la Banque des Territoires, Frédéric Mor, directeur général d’Egis Airport Operation, Eric Dumas, directeur général des aéroports belges d’Egis et chef de projet, Jean-Michel Ratron, directeur général d’ADT et Joris Ben Safi, directeur de l’agence de Papeete de la Banque des Territoires. 

Le groupement, qui doit s’associer au Pays pour la gestion de l’aéroport de Tahiti-Faaa, a présenté le projet sur la base duquel il a été sélectionné par la direction générale de l’aviation civile). Cette opération vise à transformer la porte d’entrée aérienne de la Polynésie française et à réaliser l’Aéroport du futur. A cet effet, un investissement de 26 milliards de Fcfp est envisagé, dont 14 milliards de Fcfp au cours des 5 premières années de la concession.

Le président Fritch a souligné l’importance que revêt l’aéroport de Tahiti-Faa’a dans le développement économique et touristique du Pays. Le projet élaboré par la Banque des Territoire et Egis Airport fera donc l’objet d’un examen approfondi par les instances polynésiennes compétentes. Le président et les ministres présents ont estimé que la mise à niveau et la modernisation de l’aéroport constituaient un investissement significatif pour le Pays et viendra compléter le plan de relance.

Après ce premier contact, d’autres rencontres seront organisées prochainement pour la présentation du projet au public, mais aussi pour la constitution de la société appelée à le réaliser dans laquelle, pour rappel, le Pays pourrait détenir une participation de 49%.

Rédigé par

infos coronavirus