samedi 30 mai 2020
A VOIR

|

Absent en février 2020, Air Tahiti met les bouchées doubles au salon du tourisme cette année

Publié le

La 23e édition du salon du tourisme a ouvert ses portes au public au parc Mamao. Une édition placée sous le signe de l’anticipation pour Air Tahiti. En effet, la compagnie a annoncé qu’elle ne sera pas présente lors du salon de février 2020 en raison de changement de logiciel de gestion des passagers.

Publié le 06/09/2019 à 14:58 - Mise à jour le 08/09/2019 à 12:09
Lecture 2 minutes

La 23e édition du salon du tourisme a ouvert ses portes au public au parc Mamao. Une édition placée sous le signe de l’anticipation pour Air Tahiti. En effet, la compagnie a annoncé qu’elle ne sera pas présente lors du salon de février 2020 en raison de changement de logiciel de gestion des passagers.

Pour ce salon, la compagnie aérienne du fenua a dû mettre les bouchées doubles pour que les clients ne soient pas impactés. Sous le chapiteau d’Air Tahiti, la file d’attente est beaucoup moins longue que d’habitude. En effet, pour pallier son absence au salon de février 2020, la compagnie a mis en place depuis trois jours un numéro de téléphone spécial pour pouvoir réserver directement avant l’ouverture du salon.

« Les personnes qui ont pré-réservé par téléphone, ont pu venir ce matin sur les stands des hébergements, des pensions et hôtels, avant de se rendre sur notre stand. Il y a deux possibilités pour ces personnes, soit le départ est proche et ils émettent leur billet sur le salon soit ils ont un départ plus lointain comme mars ou avril, et ils peuvent faire venir valider leur réservation sur le stand et émettre plus tard » explique Moearii Darius, chef du service marketing à Air Tahiti. Sur mardi, mercredi et jeudi, plus de 4 000 appels ont été comptabilisés.

En plus des réservations par téléphone, Air Tahiti a instauré deux périodes de voyages : l’une de septembre à décembre 2019 et l’autre de janvier à avril 2020. Une anticipation qui semble fonctionner : « Pour ce salon, Air Tahiti a prolongé ses offres sur une période plus importante. (…) Air Tahiti est un partenaire incontournable du salon, puisqu’avec les opérateurs maritimes, les pensions de famille, les hébergeurs, les prestataires d’activité… elle propose des offres qui sont attractives deux fois par an voire au-delà avec leurs campagnes de promotion tout au long de l’année. C’est aujourd’hui notre cordon ombilical avec nos îles » précise Nicole Bouteau, ministre du Tourisme.

Cette organisation ne pénalise donc ni les visiteurs ni les exposants, notamment les pensions de familles des archipels qui étaient très inquiets avant l’ouverture du salon. Air Tahiti émet 3 000 à 3 500 billets à chaque salon du tourisme.

Hinarere Taputu, chargée de Communication et des Relations Publiques de Tahiti Tourisme, et Tamatoa Tepuhiarii, animateur de l’émission Ahitea, étaient les invités du journal télévisé du vendredi 6 septembre :

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Taputapuatea : Thomas Moutame entame son cinquième mandat

Le conseil municipal a été installé ce mardi matin à Avera en présence des 27 conseillers de la commune. Élu pour la première fois en 1997, Thomas Moutame entame son cinquième mandat.

Moody’s révise la perspective associée à la note de...

Le Vice-président de la Polynésie française, ministre de l’économie et des finances, a présenté au gouvernement l’opinion de crédit publiée le 20...

Déconfinement : les points-clés de la deuxième étape en...

Edouard Philippe a présenté jeudi la deuxième étape du déconfinement, lors de laquelle "la liberté redevient la règle et l'interdiction constitue l'exception", a-t-il indiqué, en se félicitant que les résultats sanitaires soient "bons". Toutes les restrictions qui demeurent doivent être réévaluées le 22 juin.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV