mercredi 21 octobre 2020
A VOIR

|

Absent en février 2020, Air Tahiti met les bouchées doubles au salon du tourisme cette année

Publié le

La 23e édition du salon du tourisme a ouvert ses portes au public au parc Mamao. Une édition placée sous le signe de l’anticipation pour Air Tahiti. En effet, la compagnie a annoncé qu’elle ne sera pas présente lors du salon de février 2020 en raison de changement de logiciel de gestion des passagers.

Publié le 06/09/2019 à 14:58 - Mise à jour le 08/09/2019 à 12:09
Lecture 2 minutes

La 23e édition du salon du tourisme a ouvert ses portes au public au parc Mamao. Une édition placée sous le signe de l’anticipation pour Air Tahiti. En effet, la compagnie a annoncé qu’elle ne sera pas présente lors du salon de février 2020 en raison de changement de logiciel de gestion des passagers.

Pour ce salon, la compagnie aérienne du fenua a dû mettre les bouchées doubles pour que les clients ne soient pas impactés. Sous le chapiteau d’Air Tahiti, la file d’attente est beaucoup moins longue que d’habitude. En effet, pour pallier son absence au salon de février 2020, la compagnie a mis en place depuis trois jours un numéro de téléphone spécial pour pouvoir réserver directement avant l’ouverture du salon.

« Les personnes qui ont pré-réservé par téléphone, ont pu venir ce matin sur les stands des hébergements, des pensions et hôtels, avant de se rendre sur notre stand. Il y a deux possibilités pour ces personnes, soit le départ est proche et ils émettent leur billet sur le salon soit ils ont un départ plus lointain comme mars ou avril, et ils peuvent faire venir valider leur réservation sur le stand et émettre plus tard » explique Moearii Darius, chef du service marketing à Air Tahiti. Sur mardi, mercredi et jeudi, plus de 4 000 appels ont été comptabilisés.

En plus des réservations par téléphone, Air Tahiti a instauré deux périodes de voyages : l’une de septembre à décembre 2019 et l’autre de janvier à avril 2020. Une anticipation qui semble fonctionner : « Pour ce salon, Air Tahiti a prolongé ses offres sur une période plus importante. (…) Air Tahiti est un partenaire incontournable du salon, puisqu’avec les opérateurs maritimes, les pensions de famille, les hébergeurs, les prestataires d’activité… elle propose des offres qui sont attractives deux fois par an voire au-delà avec leurs campagnes de promotion tout au long de l’année. C’est aujourd’hui notre cordon ombilical avec nos îles » précise Nicole Bouteau, ministre du Tourisme.

Cette organisation ne pénalise donc ni les visiteurs ni les exposants, notamment les pensions de familles des archipels qui étaient très inquiets avant l’ouverture du salon. Air Tahiti émet 3 000 à 3 500 billets à chaque salon du tourisme.

Hinarere Taputu, chargée de Communication et des Relations Publiques de Tahiti Tourisme, et Tamatoa Tepuhiarii, animateur de l’émission Ahitea, étaient les invités du journal télévisé du vendredi 6 septembre :

infos coronavirus

Colis postaux et Covid-19 : une logistique impactée

L’acheminement postal de colis internationaux retrouve des délais de livraison d’avant la crise du coronavirus seulement depuis la France et les pays limitrophes. Pour les colis ou paquets commandés ailleurs dans le monde, les retards peuvent atteindre plusieurs mois...

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

« Fariiraa Manihini 2025 » : la nouvelle stratégie du tourisme

Les membres du CESEC se sont réunis en assemblée plénière pour assister notamment à la présentation de la nouvelle stratégie du tourisme 2021-2025, baptisée "Fariiraa Manihini 2025".

Professeur assassiné en métropole : une minute de silence demandée...

Dans un courrier adressé à Christelle Lehartel, ministre de l'éducation, le SNES-FSU PF, le syndicat national des enseignements de second degré de Polynésie française, a demandé qu'une minute de silence soit observée ce mardi à 10 heures dans tous les établissements du fenua, afin de rendre hommage au professeur d'histoire-géographie assassiné en métropole.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV