mardi 13 avril 2021
A VOIR

|

À Vairao, des CAES contribuent à l’embellissement de leur commune

Publié le

L’environnement et les actions de solidarité sont les priorités de l’association "Te ui no te oaoa" de Vairao. Ses membres ont été engagés dans le cadre du CAES pour embellir certains sites de cette commune de la Presqu’île.

Publié le 31/05/2020 à 17:16 - Mise à jour le 31/05/2020 à 17:16
Lecture 2 minutes

L’environnement et les actions de solidarité sont les priorités de l’association "Te ui no te oaoa" de Vairao. Ses membres ont été engagés dans le cadre du CAES pour embellir certains sites de cette commune de la Presqu’île.

Ils sont au total une quinzaine à bénéficier d’une Convention d’Aide Exceptionnelle (CAES). Leur mission : le nettoyage du marae de Nuutere ou encore l’entretien des panneaux qui vous accueillent dans la commune.

Une aubaine pour certaines familles sans revenus de cette petite bourgade de la Presqu’île. « Au départ, on avait monté cette association pour participer au concours ‘J’embellis ma commune’ et pour faire aussi des actions de solidarité. (…) Ça aide beaucoup les familles qui sont dans le besoin car ça leur permet au moins d’avoir de quoi manger à la fin du mois, mais pour moi, trois mois c’est trop court » explique Maramahiti Tekurio, membre de l’association « Te ui no te oaoa ».

Lire aussi > Raiatea : des CAES apprennent à faire un faa’apu

Pour Ingualine Faoa comme pour les autres, l’indemnité de 50 000 Fcfp par mois est plus que bienvenue : « Cela va aussi m’aider à payer ma maison OPH ».

Les CAES sont engagés pour une durée de trois mois en échange de travaux d’intérêt général (ITG). À raison de 4 heures de labeur par jour, ils ont espoir que le travail fourni durant cette période soit respecté par la population et autres visiteurs de Vairao.

infos coronavirus