mardi 16 août 2022
A VOIR

|

À Uturoa, les maisons vont avoir un numéro et les servitudes un nom

Publié le

Uturoa a démarré son dispositif d’adressage : depuis plusieurs jours, des agents sillonnent les quartiers pour installer les panneaux et numéros des maisons et établissements de la commune. Plus de 1 500 foyers et établissements sont concernés par cette opération.

Publié le 27/06/2022 à 16:02 - Mise à jour le 27/06/2022 à 16:02
Lecture 2 minutes

Uturoa a démarré son dispositif d’adressage : depuis plusieurs jours, des agents sillonnent les quartiers pour installer les panneaux et numéros des maisons et établissements de la commune. Plus de 1 500 foyers et établissements sont concernés par cette opération.

Muni de sa tablette, Hiro Lee et ses agents sillonnent les quartiers de Uturoa. Selon des données GPS, ils installent un numéro à l’entrée de chaque habitation : “J’ai un plan sur tablette qui est bien défini. Il y a les servitudes principales et les chemins qui sont dessinés. (…) Il y aura un panneau pour chaque chemin, et ensuite une numérotation se fera. En théorie, il y a 1 500 logements, mais depuis l’enquête initiale, il a sûrement des maisons qui ont dû être construites”.

Avec ce dispositif, les quartiers et servitudes auront bientôt un nom. Des noms choisis par les riverains : “Cela a un rapport soit avec le nom de la terre soit avec le nom de la famille”. Les établissements et commerces sont également concernés par cette opération d’adressage : “L’ensemble des logements et bâtiments administratifs sont numérotés. Au centre-ville, chaque commerce a son numéro, selon la servitude ou le chemin principal”.

Pour les autorités, cette opération est importante. Elle permettra l’identification rapide des habitations en cas d’intervention urgente. “C’est pour les services des secours, et ça sera plus facile pour les mutoi à identifier les lieux” explique Matahi Brotherson, maire de Uturoa.

Le coût des travaux s’élève à 47 millions de Fcfp, supportés à 80% par l’État et le Pays. Les 20% restants sont à la charge de la commune. Trois mois seront nécessaires pour finaliser l’opération.

infos coronavirus