À Tahiti et dans les îles, la population attend l’arrivée de la forte houle

Publié le

Le Sud de la Polynésie placé en vigilance orange pour forte houle. Si pour l’heure, le phénomène est modéré, l’antenne régionale de Météo France annonce des déferlantes pouvant aller jusqu’à 6 mètres sur la Société, et 7 sur les Australes. Les autorités appellent la population à la prudence.

Publié le 29/04/2023 à 17:18 - Mise à jour le 29/04/2023 à 17:28

Le Sud de la Polynésie placé en vigilance orange pour forte houle. Si pour l’heure, le phénomène est modéré, l’antenne régionale de Météo France annonce des déferlantes pouvant aller jusqu’à 6 mètres sur la Société, et 7 sur les Australes. Les autorités appellent la population à la prudence.

La population des îles situées au Sud des Marquises se prépare à l’arrivée d’une houle exceptionnelle. Tous les archipels sont placés en vigilance orange par Météo France Polynésie française, hormis les Tuamotu Nord ouest et Est. Dans ces zones, la baignade et les activités nautiques sont interdites jusqu’à demain voire lundi. Le pic de cet épisode est attendu pour cette nuit sur la Société et une partie des Tuamotu.

Pourtant, à Motu Uta, au quai des cargos, les compagnies sont sereines. Aucune d’entre elles n’a décidé de laisser ses navires à quai malgré la houle. Le Hawaiki Nui effectue même un voyage supplémentaire pour livrer des matériaux de construction en surplus. Les grosses embarcations ne sont pas concernées par l’arrêt des activités nautiques. « Il y a trop de fret aux Raromatai, assure le capitaine du navire Tahaia Maro. On saisit le matériel, on double la veille, et l’équipage sera vigilant » . « Pas du tout inquiet« , il indique qu’il se repliera sur Huahine en cas de danger.

Du côté de Papara, les habitants étaient nombreux à observer l’arrivée de la houle en fin de matinée sur les plages communales. Les internes du lycée Tuianu Le Gayic sont même venus profiter des vagues.

– PUBLICITE –

La houle se levait doucement, ce matin à Papara (Crédit Photo : TNTV)

Son de cloche différent chez Hiti, à Teahupoo. Avec sa famille, elle a vu l’océan entrer dans leur habitation en juillet, lors du dernier épisode de forte houle. Depuis les annonces de météo france, les habitants de la Presqu’île se préparent à une éventuelle montée des eaux. Toutes les communes du Sud de Tahiti avaient subi des trains de houle intenses l’an passé : plusieurs maisons avaient été inondées et des dizaines d’habitants évacués.

Depuis midi, les patrouilles de la brigade maritime veillent au grain. Elles étendent le dispositif sur toutes les îles concernées avec la gendarmerie terrestre, pour faire respecter l’arrêté d’interdiction de baignade et de navigation, notamment sur le spot de Teahupoo où les riders se ruent depuis hier.

L’interdiction est en vigueur jusqu’à dimanche midi aux Australes et sur la Société, jusqu’à dimanche 15 heures aux Tuamotu (excepté au Sud), et jusqu’à lundi 8 heures aux Gambier et Tuamotu du Sud, donc.

Le pic du phénomène est attendu au cours de la nuit. Les autorités appellent la population des zones exposées à la prudence.

Dernières news