dimanche 21 juillet 2019
A VOIR

|

À Raiatea, une dizaine d’habitations privées d’eau

Publié le

Publié le 24/01/2019 à 15:56 - Mise à jour le 24/01/2019 à 15:56
Lecture 3 minutes

Cela devait être le point de départ d’une nouvelle vie, au final, ces habitants de Tepua à Raiatea nagent dans un vrai cauchemar. “J’ai sollicité les services des travaux municipaux de la mairie suite à cette situation qui devient vraiment problématique, et on m’a dit que quelqu’un allait venir, mais personne n’est jamais venue” déplore Eugénie Jean-Pierre, habitante du quartier de Tepua.

Huit ans que les habitants de ce quartier enchaînent les mauvaises surprises : fuites d’eau à répétition sur le réseau d’adduction, dégradation des servitudes… Une situation dramatique qui touche plus d’une dizaines de foyers. “C’est très pénible, surtout pour prendre sa douche… Même pour l’entretien quotidien de la maison” explique Mihihia Yee On, une habitante. “J’ai dû aller acheter des bidons que je remplis régulièrement d’eau” nous dit Grégory Giusti. Baigner son enfant, faire les machines à laver… Une vie quotidienne rendue aujourd’hui impossible pour ces habitants : “L’eau et l’électricité, c’est quand même les services de base” s’afflige Eugénie Jean-Pierre.

En dix ans, Hotu tia no te pua, l’association des propriétaires a recensé près d’une vingtaine de fuites d’eau sur le réseau, et les réparations sont laissées à ciel ouvert. Le casier de décantation sert de gîtes à moustiques. Les propriétaires s’inquiètent de plus en plus : “On a acheté des terrasses viabilisées, on a tous mis pas mal d’argent dans ce projet… C’est le projet d’une vie, et au final, on n’a pas d’eau et on est vraiment affectés par cette situation” regrette Grégory Giusti.

Depuis 2016, un flanc de montagne menace de s’effondrer à quelques mètres des fare, avec des dommages collatéraux potentiellement désastreux. “Malheureusement, si ce talus se décroche, la route qui est ici va partir, et si la route part, il y a une dizaine de propriétaires qui perdront à jamais leur bien parce qu’il  n’y a pas d’autre accès…” s’inquiète Lionel Bouhier.

Bloqués par des engagements bancaires et prisonniers d’une situation qui les dépasse, les co-propriétaires ne savent aujourd’hui plus vers qui se tourner. “On a prévenu le lotisseur et il ne répond pas. On se sent abandonné”  se lamente Grégory.

“Quand on s’adresse à l’urbanisme, on n’a pas de réponse. Quand on s’adresse au ministère dont il dépend, on n’a pas de réponse non plus. Il n’y pas d’encadrement de normes puisqu’il n’y a pas de réglementation. On est dans un faux lotissement donc les règles de l’urbanisme sont passées à la trappe. C’est sensiblement à nous de nous débrouiller en fait aujourd’hui” précise Lionel.

Sans eau depuis 8 jours,  les foyers doivent se réorganiser pour les besoins du quotidien. Sans alternatives, l’association des propriétaires pense engager une procédure en justice.

 

Rédaction web avec Rony Mou-Fat

Laissez un commentaire

épidémie de dengue

DOSSIERS DE LA REDACTION

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X