jeudi 4 mars 2021
A VOIR

|

À Raiatea, on se prépare aussi au Nouvel An

Publié le

Le Réveillon se prépare également à Raiatea où les supermarchés de la place sont pris d’assaut depuis hier. Si certains foyers choisissent la simplicité et les plats à emporter, dans la famille de Johnny Hart de Taputapuatea, on met son cœur à l’ouvrage.

Publié le 31/12/2019 à 16:06 - Mise à jour le 31/12/2019 à 16:06
Lecture 2 minutes

Le Réveillon se prépare également à Raiatea où les supermarchés de la place sont pris d’assaut depuis hier. Si certains foyers choisissent la simplicité et les plats à emporter, dans la famille de Johnny Hart de Taputapuatea, on met son cœur à l’ouvrage.

C’est une des fêtes très attendue dans ce foyer : Johnny et Manu Hart ont pour habitude de recevoir leurs enfants pour le dernier repas de l’année. Ce soir, ils seront une vingtaine de personnes à table, plusieurs générations.

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)
(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Dans la cuisine, le travail à la chaîne se met en place. Chaque membre a une tâche bien définie. Au menu de ce soir, un Tapenlou aussi appelé fondue chinoise. « On a tous participé. On a acheté tous les ingrédients, tout ce qu’il faut. Chacun doit préparer une sauce » ajoute Annick Hart.

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Et la décoration est primordiale. Tandis que les uns parent les poteaux de la maison de palmes de cocotiers, les autres peaufinent le dressage de la table de fête. « L’art de la table a son importance. On a envie d’avoir un beau dîner. Si pourle dîner Noël, on est resté dans le traditionnel, pour le 31, nous avons opté pour un repas chinois » précise Norbert Teai, habitant de Raiatea.

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Ce mardi soir, l’ambiance sera donc différente de celle d’un Réveillon de Noël. La famille improvisera une petite bringue locale en attendant le passage à la nouvelle année…

infos coronavirus

La quarantaine passe à 10 jours pour les arrivants en Polynésie

"De manière générale, face au virus ou un de ses variants, la majorité des contaminations à la covid-19 sont constatées entre le quatrième et le huitième jour", explique le conseil des ministres dans son compte-rendu