mercredi 2 décembre 2020
A VOIR

|

À Raiatea, la lutte contre le Covid-19 continue

Publié le

Olivier Touboul, docteur en pharmacie, sillonne actuellement les Raromatai pour des campagnes de prévention et de sensibilisation. L’objectif est d’aider la population à mieux se protéger contre le coronavirus.

Publié le 11/08/2020 à 11:02 - Mise à jour le 11/08/2020 à 11:02
Lecture 2 minutes

Olivier Touboul, docteur en pharmacie, sillonne actuellement les Raromatai pour des campagnes de prévention et de sensibilisation. L’objectif est d’aider la population à mieux se protéger contre le coronavirus.

Prévenir plutôt que guérir, tel est l’objectif des campagnes que mènent actuellement Olivier Touboul, docteur en pharmacie. En collaboration avec la cellule de prévention santé des îles Sous-le-Vent, il revient principalement sur les gestes barrières à respecter, en famille, au travail, mais surtout dans les établissements qui accueillent du public. « Je pense que les médias font aussi un travail qui est colossal en rappelant les gestes barrières à toute la population. Et la direction de la santé a produit des outils de communication, mais il faut porter à la connaissance ces documents-là, et surtout expliquer comment mettre en place les mesures. Car c’est bien beau de dire qu’il faut désinfecter les surfaces, mais si on manque de sensibilisation, on risque de se retrouver avec une épidémie » explique-t-il.

Des interventions plus que nécessaires selon la commune de Uturoa. Elle s’est aussi imposée des mesures strictes pour limiter les risques. « Nous avons déjà pris un arrêté pour les services : le port du masque est obligatoire, aussi bien pour les travailleurs et les visiteurs. Mais cela doit désormais être une habitude tous les jours » déclare Doris Hart, adjointe au maire de Uturoa, en charge de la santé. « Aujourd’hui, les gestes barrières sont les dernières barrières de protection qu’il nous reste, et si on ne maintient pas ces gestes barrières, l’épidémie risque de véritablement commencer. (…) Il ne faut surtout pas lâcher prise et rester mobilisés » ajoute Olivier Touboul.

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Ces interventions pourraient se renforcer très prochainement par la mise en place d’une brigade prévention. « Une brigade des commerces par exemple, des services publics… Ils auront une mission d’information, de sensibilisation et d’accompagnement » précise Sylvana Tiatoa, à la cellule de prévention santé des îles Sous-le-Vent.

Outre la commune et ses agents, Olivier Touboul et Sylvana Tiatoa ont également rencontré les confessions religieuses, les associations sportives, ainsi que les matahiapo de Uturoa. L’équipe doit également rencontrer les acteurs du tourisme local et les artisans.

infos coronavirus

À partir du 15 décembre, retour à la normale pour les voyages France – Polynésie

Les Français retrouveront avec la levée du confinement la liberté de circulation à partir du 15 décembre, a affirmé mardi le ministre délégué aux Transports Jean-Baptiste Djebbari, expliquant qu'il n'y avait "aucun problème à réserver" un billet d'avion pour les outremers.