fbpx
vendredi 24 janvier 2020
A VOIR

|

À Pirae, on travaille à améliorer les relations entre la police et les habitants

Publié le

Depuis deux ans, l’Etat tente d’améliorer les relations entre la police et la population. Le but : renforcer le travail en commun pour combattre l’insécurité dans les quartiers. Le groupement de partenariat opérationnel (GPO) de Pirae est intervenu pour la première fois ce mardi matin dans la résidence Atimaro. Une réunion entre l’Etat, la police nationale, le maire et les riverains.

Publié le 14/01/2020 à 16:40 - Mise à jour le 15/01/2020 à 16:15
Lecture < 1 min.

Depuis deux ans, l’Etat tente d’améliorer les relations entre la police et la population. Le but : renforcer le travail en commun pour combattre l’insécurité dans les quartiers. Le groupement de partenariat opérationnel (GPO) de Pirae est intervenu pour la première fois ce mardi matin dans la résidence Atimaro. Une réunion entre l’Etat, la police nationale, le maire et les riverains.

Identifier les problèmes de sécurité qui empoisonnent la vie des gens au quotidien et apporter des solutions concrètes, c’est l’objectif du groupement de partenariat opérationnel (GPO), lancé en juin après une rixe dans le quartier.

“Ce sont des faits qui se sont passés entre jeunes du quartier Lagarde et ceux du quartier Teauna à l’hippodrome, sur fond de trafic de stupéfiants, raconte le major Pierre Estall, responsable du secteur 2 du GPO. Ils se sont donnés rendez-vous plusieurs fois pour en découdre physiquement.”

Depuis, la police nationale a prévu un dispositif de police de proximité : une présence régulière, des activités pour les jeunes et surtout des rencontres fréquentes avec la police, les élus, l’OPH, les associations de quartier et les riverains. Un partenariat fort qui semble porter ses fruits.

“Ça s’est arrêté, depuis le jour où il y a eu cette bagarre et jusqu’à aujourd’hui, je ne vois plus les jeunes traîner, assure Norbert, un résident de Atimaro. Alors que l’année dernière, j’étais obligé de dire aux jeunes qui traînaient d’aller à l’école.”

Mais coopérer avec la police n’est pas tout le temps facile. Surtout quand certains membres de la famille sont impliqués dans la délinquance.

“C’est très complexe dans ce type de situation, reconnaît le haut-commissaire Dominique Sorain. Mais il n’y a pas que ce type de situation aussi parce qu’il y a des délinquants, des trafiquants qui viennent ici, et c’est pas forcément des gens de la famille. Donc la police a besoin d’avoir ces informations pour travailler.”

Aujourd’hui, la sécurité n’est plus seulement l’affaire de la police mais aussi de tous les habitants : ils sont invités à développer leurs liens avec la police.

L’audiovisuel, un secteur qui séduit les jeunes

Ils sont graphistes, cadreurs, réalisateurs ou beatmakers. Avec la généralisation des smartphones et du numérique, les métiers de l’audiovisuel attirent de plus en plus de jeunes. Faute d’école spécialisée au fenua, ils sont nombreux à se former sur le tas. Comment font-ils pour s’en sortir et se faire une place sur un marché restreint ? Eléments de réponse.

Le paiement sans contact bientôt généralisé en Polynésie

Jusqu’à aujourd’hui, seule la Banque de Tahiti avait équipé son parc du système de paiement sans contact. D’ici la fin de l’année, l’ensemble des Polynésiens y auront accès. Les techniciens de l’OSB font le tour des commerçants pour installer cette nouvelle fonction. Une opération de grande ampleur puisque le reste du parc compte près de 2 700 terminaux de paiement électronique.

L’inlassable hausse des cotisations sociales

Les nouvelles hausses des cotisations sociales sont effectives depuis le 1er janvier. Adoptées en conseil des ministres le 13 décembre, elles visent la tranche A de la retraite et l’assurance maladie. Des augmentations "nécessaires", juge le gouvernement, malgré les réticences des partenaires sociaux.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Réforme des retraites : des avocats en métropole font...

"Belloubet, ta réforme, non, non ! Avocats au combat aaaah ah !" : avec la même rage que les All Blacks, une cinquantaine d'avocats ont fait un haka mercredi sur le parvis du tribunal de Bobigny, pour dire leur colère face à la réforme des retraites.

Le calendrier des manifestations culturelles et environnementales pour 2020

Culture et environnement seront mis à l’honneur cette année au travers de nombreux événements avec, par exemple, la Journée mondiale de l’eau organisée par la Direction de l’environnement. Le Musée de Tahiti et des Îles – Te Fare Manaha - organisera et accueillera plusieurs manifestations et expositions destinées au grand public et aux scolaires.

“Halte à la prise de risques” : un spécial...

La 16ème édition "Halte à la prise de risques sur les routes" débute le 1er février. Cette année, six stages en faveur des 17-25 ans sont programmés par la gendarmerie et ses partenaires à l’université d’Outumaoro, et à Moorea. L'objectif est de sensibiliser les jeunes à la sécurité routière.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X