dimanche 28 février 2021
A VOIR

|

À Pirae, les chiens ont école le samedi

Publié le

Séance de formation et d’éducation ce matin pour une dizaine de chiots. Depuis 2016, chaque samedi matin, le club canin de Pirae ouvre ses portes aux chiens de moins d’un an. Ils sont formés par Véronique, seule maître-chien à avoir obtenu l’habilitation l’an dernier. Objectif pour les maîtres : améliorer leur relation avec leur animal.

Publié le 11/01/2020 à 16:32 - Mise à jour le 12/01/2020 à 12:24
Lecture 2 minutes

Séance de formation et d’éducation ce matin pour une dizaine de chiots. Depuis 2016, chaque samedi matin, le club canin de Pirae ouvre ses portes aux chiens de moins d’un an. Ils sont formés par Véronique, seule maître-chien à avoir obtenu l’habilitation l’an dernier. Objectif pour les maîtres : améliorer leur relation avec leur animal.

Plus d’une dizaine de chiots avaient rendez-vous avec leur maître ce matin, au club canin de Pirae. Des chiots de moins d’un an, période durant laquelle l’apprentissage est le plus important pour nouer une relation harmonieuse.

La séance est menée par Véronique Munsch, monitrice spécialisée en école du chiot, habilitée depuis l’an dernier par la commission nationale éducation et activités cynophiles. « Une école du chiot, c’est avant tout une école, un lieu d’apprentissage. On va apprendre aux chiens l’éducation de base, et on va surtout apprendre aux maîtres comment fonctionne un chien » explique-t-elle. « Le but de l’éducation canine, en général, et de l’école du chien, c’est qu’un chien soit bien intégré dans sa famille humaine, et dans la société » poursuit-elle.

La formation débute par les présentations, un moment de sociabilisation, mais aussi d’observation du comportement dès que les chiots, petits ou grands, sont lâchés. C’est ensuite par le biais d’obstacles et de parcours adaptés que l’animal va apprendre les rudiments de l’éducation. Et ce n’est pas toujours facile au début… Car éduquer un chiot demande de la patience, de la technique, et beaucoup de complicité.

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Certains maîtres viennent au cours pour la première fois, d’autres, passionnés par nos petites bêtes à quatre pattes, suivent régulièrement les séances, que ce soit pour leur apprendre les bases de l’éducation, à ne pas mordre, ou encore pour avoir un chien sociable et « facile à vivre ».

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)
(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Si certaines races de chiens sont plus obéissantes que d’autres, tous ont la capacité d’y arriver selon leur caractère, mais il est toujours important de ne jamais oublier la récompense. « Les saucisses, le fromage etc. c’est très appétent pour le chien. On va lui demander quelque chose, il va être récompensé, donc ça va être positif pour lui, et il va reproduire ce qu’on lui a demandé » précise Véronique.

Au club canin de Pirae, l’ensemble des formateurs sont bénévoles.

infos coronavirus