vendredi 23 octobre 2020
A VOIR

|

À la Presqu’île, Te Ora Hau lutte contre les nuisances sonores

Publié le

INVITÉ DU JOURNAL - Les nuisances sonores, un fléau qui toucherait selon Te Ora Hau un millier de victimes en Polynésie. L’association présidée par Roland Garrigou organisait samedi une réunion publique à la mairie de Taravao, où une dizaine de personnes étaient venues y chercher des solutions, dont Laiza Hioe, une victime de nuisances sonores.

Publié le 05/05/2019 à 7:50 - Mise à jour le 19/06/2019 à 11:43
Lecture < 1 min.

INVITÉ DU JOURNAL - Les nuisances sonores, un fléau qui toucherait selon Te Ora Hau un millier de victimes en Polynésie. L’association présidée par Roland Garrigou organisait samedi une réunion publique à la mairie de Taravao, où une dizaine de personnes étaient venues y chercher des solutions, dont Laiza Hioe, une victime de nuisances sonores.

L e domicile de Laiza Hioe est installé en amont d’une servitude, à Faaone PK 48.500. Mais même à 200 mètres de la route de ceinture, elle entend de jour comme de nuit, le passage des Car bass. « Ça fait trembler la maison quand ça passe à côté. Et quand ça passe, ça passe pas une fois, mais plusieurs fois, et même la nuit. Et quant ils mettent la basse, c’est énorme, c’est vraiment puissant » nous dit-elle.

Cela fait 17 ans que Laiza et son mari ont acheté et construit leur foyer à Faaone. Les chiens qui aboient ou encore la musique du voisinage, tout cela se règle facilement. Mais les basses lourdes des voitures, c’est autre chose… Pour elle, les systèmes audio des voitures sont amplifiés depuis une dizaine d’années et nuisent encore plus qu’avant. Aujourd’hui, malade, elle s’est tournée vers l’association Te Ora Hau pour trouver une solution.

« La nuisance sonore est devenue une maladie. Je ne sais pas si vous réalisez ce que c’est que d’écouter les gens quand ils font leur basse. (…) Ça les fait jouir peut-être d’entendre cette musique-là, mais pas moi. Ça ne me fait pas du tout jouir » déclare Laiza, exténuée.

À Taiarapu-Est, un arrêté municipal de 2016 réglemente tout type de nuisances sonores. Laiza, elle, se prépare à porter plainte.

Roland Garrigou, président de l’association Te Ora Hau, invité du JT :

Télécharger l’arrêté municipal de 2016 :

infos coronavirus

Le port du masque obligatoire étendu à tout le centre-ville de Papeete

Jeudi après-midi, le maire de Papeete a convié la presse pour annoncer les mesures spécifiques à la capitale suite à l’annonce du nouveau couvre-feu. Le Turamaraa de la Toussaint est annulé cette année au cimetière de l’Uranie, et il n’y aura pas non plus de Floralies au marché. Un centre d’hébergement sera ouvert la semaine prochaine pour accueillir les SDF à la nuit tombée.