samedi 15 mai 2021
A VOIR

|

A la découverte de la permaculture à Mahina

Publié le

Publié le 12/01/2018 à 15:54 - Mise à jour le 12/01/2018 à 15:54
Lecture 2 minutes

Sur les hauteurs de la Cité Jay, la ferme permacole Tipapa a accueilli 25 visiteurs ce samedi. Tout de suite, Jonathan, le gérant, a tenu à mettre fin aux idées reçues : la permaculture est basée sur l’agriculture biologique, mais elle ne concerne pas seulement ce domaine. « La permaculture est un système de conception qui travaille avec la nature. (…) Il y a plusieurs exemples, ce n’est pas que l’agriculture. »

La permaculture est en effet une véritable philosophie avec pour principe la prise en compte de la nature, le partage équitable, et aussi le bien-être de l’Homme « La permaculture c’est aussi revenir à une bonne base alimentaire : la base alimentaire ce n’est pas pain riz pâtes frites (…) une bonne base alimentaire c’est uru, taro, patates douces, manioc… »

Grâce au paillage, la permaculture permet de gagner du temps quand on plante ses fruits et légumes à la maison. Le compost n’est plus nécessaire. Les bourres de coco, la terre et l’humus sont les ingrédients de base pour produire de très bons fruits et légumes. (…) « Sur le plan agricole, l’avantage c’est la productivité. »

Le principe de la permaculture est de se synchroniser avec la nature. Il faut donc privilégier les fruits et légumes de saison. Et le fruit du moment, c’est incontestablement la mangue : « Achetez des mangues en bord de route. Travailler avec les gens qui vendent les mangues de leurs arbres, c’est travailler avec la terre. Il faut refaire le lien entre la terre et les circuits commerciaux. » 

Une fois par mois, la ferme permacole Tipapa ouvre ses portes au public, une façon de redécouvrir et de s’ouvrir à son environnement.

​Rédaction web avec Thierry Teamo

Jonathan Cuneo Parau, gérant de la ferme permacole de Tipapa

infos coronavirus