mardi 13 avril 2021
A VOIR

|

A Fakarava, on célèbre la culture paumotu

Publié le

Publié le 29/03/2017 à 13:24 - Mise à jour le 29/03/2017 à 13:24
Lecture < 1 min.

La course des porteurs de fruits a fait l’ouverture des activités sportives dans le cadre du Nati Haga. Deux catégories concourraient. Les hommes, et les femmes.

Vêtus d’un paréo et lestés  d’une charge sur le dos, les participants s’élançaient dans une course folle. Si pour les filles la charge était de 15 kilos, pour les hommes, c’est  25 kilos qu’ils devaient transporter sur leur épaule.

Sous le chapiteau des artisans, les mamas rima’i présentaient divers articles typiques de leur atoll. Comme des colliers de coquillages aux couleurs chatoyantes en provenance de Niau.

A quelques centaines de mètres plus loin, les piroguiers prenaient le départ des courses. Près de douze kilomètres pour les hommes et quatre pour les femmes. Fakarava s’est sans conteste imposé, en raflant le premier prix dans chaque catégorie.

En soirée, Niau a fait sensation pour son ute arearea, alors qu’Apataki était attendu pour sa prestation de danses.
 
Rédaction Web avec Jessica Doucet-Tuahu
 

infos coronavirus