samedi 8 août 2020
A VOIR

|

80 tonnes de nono pesées à Raiatea

Publié le

À Raiatea, la production de nono ne faiblit pas. Pour sa quatrième pesée depuis la fin du confinement, la récolte du mois s’élève à près de 80 tonnes. Une ressource agricole qui bénéficie à plusieurs centaines d’habitants...

Publié le 01/08/2020 à 13:48 - Mise à jour le 01/08/2020 à 16:50
Lecture 2 minutes

À Raiatea, la production de nono ne faiblit pas. Pour sa quatrième pesée depuis la fin du confinement, la récolte du mois s’élève à près de 80 tonnes. Une ressource agricole qui bénéficie à plusieurs centaines d’habitants...

Après deux à trois semaines de récolte, les nono (pour faire du noni) sont enfin prêts à être pesés : 400 fûts au total soit près de 80 tonnes de fruits mûrs. Malgré la crise, l’activité bat son plein et profite à près de 500 personnes sur l’île. Un travail moins harassant que la coprahculture selon certains. « Il y a juste à nettoyer le terrain, casser les nono, ramasser, ranger… Et après tu attends 4 jours que ça mûrit, tandis que le coprah il faut aller chercher le coco… Et là, il y a pas besoin de soleil » explique Jean-Claude Pihahuna, agriculteur de Faaroa.

Le prix du kilo gagne 5 Fcfp et passe à 55 Fcfp. Une source de revenu non négligeable pour les agriculteurs. « Cela aide beaucoup pendant les périodes difficiles, surtout qu’en ce moment il n’y a pas beaucoup de chantiers » admet Jean-Claude Pihahuna.

À chaque pesée, la marchandise est contrôlée. Vouée à l’exportation, la production se veut irréprochable. Abel Teriipaia, représentant de la société Morinda à Raiatea, mise sur la qualité plutôt que la quantité. Un contrôle nécessaire pour assurer la pérennité de l’emploi. « Je contrôle même les faapu voir s’ils n’ont pas mis d’engrais, et à partir du moment où c’est un produit consommable, cela part à l’étranger. Je n’aimerai pas qu’on nous reproche un problème de qualité avec le nono de Polynésie » précise Abel Teriipaia.

Les agriculteurs devront patienter jusqu’à septembre pour la prochaine pesée.

REPORTAGERony Mou-Fat

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

La tension monte au CHPF

Alignés sur le parvis des urgences de l’hôpital, les agents du service applaudissent pour soutenir Nathalie Boivin, leur cadre. C'est son cas...

Groupe OPT Beach Soccer Tour : victoire des Tiki...

Vendredi soir, se déroulait en direct du centre technique de la Fédération Tahitienne de Football (FTF) à Pirae, la finale du Groupe OPT Beach Soccer Tour, sacrant les Tiki Tama, qui l'ont emporté 10 à 5 face aux Green Warriors.

Australie : une baleine et son petit au milieu...

https://www.instagram.com/p/CDa5fOPluLQ/?utm_source=ig_web_copy_link La vidéo a été publiée lundi sur le réseau social Instagram et est devenue virale. Son auteur...

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV