dimanche 7 août 2022
A VOIR

|

73 cas importés d’Omicron, 6 cas locaux potentiels

Publié le

Si aucun cas autochtone Omicron n'a été confirmé par la plateforme-covid, le dernier bulletin épidémiologique fait néanmoins état de 4 à 6 cas qui "semblent avoir été contaminés localement".

Publié le 29/12/2021 à 17:19 - Mise à jour le 30/12/2021 à 9:41
Lecture 3 minutes

Si aucun cas autochtone Omicron n'a été confirmé par la plateforme-covid, le dernier bulletin épidémiologique fait néanmoins état de 4 à 6 cas qui "semblent avoir été contaminés localement".

Sur les 77 nouveaux cas de covid importés, 73 sont des cas Omicron. Des chiffres avancés par l’épidémiologiste Henri-Pierre Mallet, mercredi-après midi. Mais aucun cas autochtone n’a été officiellement confirmé pour l’instant par la plateforme covid. Néanmoins, “4 à 6 cas semblent avoir été contaminés localement”, indique le dernier bulletin épidémiologique.

Contacté, Hervé Varet, directeur de l’ILM, précise la différence entre les cas locaux qui sont des cas contact, et les cas autochtones, c’est-à-dire des cas dont on ne sait pas comment ils ont attrapé le virus. Pour le moment, seuls des cas locaux ont donc été répertoriés. Ce sont donc des cas que l’on peut tracer et isoler. On ne peut pas parler de circulation active du virus au sein de la population tant qu’il n’y a pas de cas autochtones.

Lire aussi > Covid-19 – Les cas de Omicron se bousculent aux portes du fenua

Aussi, si jusqu’à présent le criblage était majoritairement effectué sur les passagers arrivant en Polynésie afin de déterminer s’ils étaient porteurs du variant Omicron, il sera désormais réalisé en priorité sur la population qui ira se faire tester et qui sera positive : “on s’est rendu compte, de toute façon, que la plupart des passagers positifs arrivant, étaient porteurs du variant Omicron”. Comme le rappelle, le directeur de l’ILM, ce qui rend aussi le dépistage de ce variant difficile, c’est que beaucoup de personnes sont asymptomatiques et ne se font donc pas tester.

Côté vaccination, la couverture vaccinale augmente lentement, avec 70,8% de la population aujourd’hui vaccinée. Chez les plus de 18 ans, 74% des Polynésiens ont reçu deux doses. Les rappels vaccinaux aussi sont en progression lente : 47,3% des 60 ans et plus ont reçu leur dose de rappel, mais seulement 12,7% chez les 18-59 ans. Pour inciter les Polynésiens à faire de même, des vaccinodromes éphémères ouvriront en janvier, notamment à la Présidence et à Taravao. Des précisions sur ces centres de vaccination seront apportées au cours de la semaine.

Plus de vigilance pour les passagers arrivant en Polynésie

De nouvelles mesures et conditions d’entrée en Polynésie française ont été annoncées prise par le haut-commissariat ce mercredi, dont un isolement pour les passagers entrant au fenua. Car la semaine dernière, il a été constaté grâce au test obligatoire dès l’arrivée à l’aéroport que la circulation virale, en forte augmentation à l’international, se retrouve sur les passagers arrivant sur le territoire.

Le responsable de la plateforme Covid-19, Manutea Gay, a appelé à la vigilance et à la responsabilité : “il est demandé aux personnes [ndlr : de retour de voyage ou touristes] de rester chez elles, de ne pas circuler, de respecter les gestes barrières de manière un peu plus sérieuse, jusqu’à l’obtention du résultat de confirmation du test RT-PCR. Si ce résultat s’avérait être positif, un arrêté de quarantaine sera également adressé aux personnes par les services du haut-commissariat pour un contrôle plus strict”.

infos coronavirus