vendredi 16 avril 2021
A VOIR

|

« 50 minutes Inside » suit les candidates à Miss France

Publié le

Publié le 25/11/2015 à 13:57 - Mise à jour le 25/11/2015 à 13:57
Lecture < 1 min.

Le comité de Miss France arrivé ce dimanche est venu en compagnie de nombreux journalistes. Parmi eux, Romain Clément, un reporter de l’équipe de 50 minutes Inside, de TF1.
C’est la première fois qu’il vient a Tahiti mais sont programme est chargé : « je suis l’activité des Miss pendant six jours, donc c’est vraiment tout leur programme. Que ce soit les shootings photos, les rencontres sur le marché. Ensuite on va a Moorea. Donc il y a toutes les activités de danse, de sport qu’elles vont faire, les visites de cascades (…) Le programme est très chargé, ça ne laisse pas forcément la possibilité de visiter l’île. »

Selon lui, le passage des candidates à Tahiti sera la meilleure partie de l’aventure Miss France 2016. il explique : « Après, quand elles vont repartir et se diriger vers Lille, elles vont avoir toutes les répétitions pour la prime time du 19 décembre (… ) donc de très loin ,ce voyage avec l’accueil à Tahiti en plus ce sera la meilleure partie, c’est sûr !  »

Romain Clément est surpris par l’engouement de la population pour les Miss et à l’intérêt que suscite Miss Tahiti. Il confie : « on sent que Miss Tahiti a un statut particulier. Un statut complètement à part, qu’aucune Miss n’a, en France. C’est un peu une Miss France à l’échelle de Tahiti. On voit que les gens sont fans d’elle et qu’ils la soutiennent. Et que tous les Polynésiens sont derrière elle. »

 

Rédaction web (Interview de Laure Philiber)

Romain Clément, de TF1 pour 50 mn Inside

infos coronavirus

Retour sur une année de Covid en Polynésie

L’année dernière à la même période, la Polynésie était confinée. Un mauvais souvenir marquant le début d’une crise sanitaire et économique due à la Covid-19. Des premiers cas au compte-gouttes, puis la flambée, jusqu’au contrôle de l’épidémie depuis fin décembre, le Dr Henri-Pierre Mallet revient avec nous sur cette année difficile.