fbpx
vendredi 24 janvier 2020
A VOIR

|

5 propositions d’investisseurs locaux pour le Village Tahitien

Publié le

L’établissement Tahiti Nui Aménagement et Développement (TNAD) a lancé un appel à manifestation d’intérêt pour les six lots hébergements du projet "Le Village Tahitien" le 17 septembre dernier. TNAD a reçu 5 propositions de la part d’investisseurs locaux dans les délais impartis portant sur plusieurs lots.

Publié le 15/01/2020 à 16:43 - Mise à jour le 23/01/2020 à 14:54
Lecture 2 minutes

L’établissement Tahiti Nui Aménagement et Développement (TNAD) a lancé un appel à manifestation d’intérêt pour les six lots hébergements du projet "Le Village Tahitien" le 17 septembre dernier. TNAD a reçu 5 propositions de la part d’investisseurs locaux dans les délais impartis portant sur plusieurs lots.

L’objectif de cette procédure est d’identifier les investisseurs potentiels porteur d’un projet d’hébergement touristique et de services associés (Restauration, loisirs, commerces…) pour les lots 1 à 6 du projet du “Village Tahitien”, puis de désigner sur la base des projets proposés le lauréat qui signera avec TNAD pour chaque lot un contrat l’autorisant à occuper une dépendance du domaine correspondant lui permettant de réaliser son projet.

La remise des candidatures et des propositions initiales était fixée au lundi 6 janvier dernier avant midi. TNAD a reçu 5 propositions de la part d’investisseurs locaux dans les délais impartis portant sur plusieurs lots du Village.

L’analyse des candidatures par le comité technique a d’ores et déjà débuté et une première réunion du Jury chargé de désigner les lauréats est prévue au début du mois de février prochain, avec pour objectif l’examen des candidatures et des offres initiales.

Par ailleurs, le projet prévoit également la construction d’un complexe de “salles de spectacles et centre de congrès” sur les plateaux de Outumaoro d’une superficie de près de plus de 4 hectares, ainsi qu’un parking de 1 500 places, intégré au projet.

Le Centre des congrès et spectacles a vocation à faciliter et intensifier le développement de l’activité de réunions, de conventions, de congrès et d’expositions sur l’île de Tahiti. Les salles de spectacles permettront d’offrir aussi plus de confort et de visibilité aux représentations et activités culturelles, associatives ou scolaires

Une délégation du Pays et de l’établissement TNAD a rencontré le 18 décembre dernier à Paris les représentants des cabinets d’architectes retenus dans le cadre de ce projet. Cette rencontre fait suite à la désignation de quatre cabinets d’architectes de renommée internationale sur une vingtaine de candidatures déposées suite à l’appel d’offres.

La remise des propositions initiales des cabinets d’architectes a été fixée au 22 février prochain.

À l’issue de l’ouverture des plis fin février 2020, l’audition par le jury des projets d’architecture se tiendront en présence des architectes concepteurs à la fin mars de cette année.

Le choix définitif du jury se fera à la fin du mois de juin prochain, à l’issue de la procédure de dialogue compétitif avec les différents cabinets d’architectes.

“Ce sont nos investisseurs locaux qui ont pris le relais, a commenté le Vice-président Teva Rohfritsch, ce jeudi 23 janvier en marge de la conférence économique. On s’en réjouit parce qu’ils sont connus, ils sont pour la plupart déjà dans l’activité touristique, donc ce sont des gens qui connaissent le métier, qui connaissent la Polynésie française. Maintenant on aura un vrai travail de sélection, parce qu’il ne s’agit pas de brader le site. Mais je suis beaucoup plus confiant par rapport à ce que nous avons pu connaître par le passé, parce que là on a des gens du métier qui sont en Polynésie.”

L’audiovisuel, un secteur qui séduit les jeunes

Ils sont graphistes, cadreurs, réalisateurs ou beatmakers. Avec la généralisation des smartphones et du numérique, les métiers de l’audiovisuel attirent de plus en plus de jeunes. Faute d’école spécialisée au fenua, ils sont nombreux à se former sur le tas. Comment font-ils pour s’en sortir et se faire une place sur un marché restreint ? Eléments de réponse.

Le paiement sans contact bientôt généralisé en Polynésie

Jusqu’à aujourd’hui, seule la Banque de Tahiti avait équipé son parc du système de paiement sans contact. D’ici la fin de l’année, l’ensemble des Polynésiens y auront accès. Les techniciens de l’OSB font le tour des commerçants pour installer cette nouvelle fonction. Une opération de grande ampleur puisque le reste du parc compte près de 2 700 terminaux de paiement électronique.

L’inlassable hausse des cotisations sociales

Les nouvelles hausses des cotisations sociales sont effectives depuis le 1er janvier. Adoptées en conseil des ministres le 13 décembre, elles visent la tranche A de la retraite et l’assurance maladie. Des augmentations "nécessaires", juge le gouvernement, malgré les réticences des partenaires sociaux.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Une “grand-mère dealeuse” de paka écrouée à Nuutania

Elle a 67 ans et dort ce soir en prison. Une sexagénaire a été condamnée ce matin à deux ans de prison dont six mois ferme pour trafic de cannabis en récidive. En octobre 2019, près de 150 plants de paka, destinés à la vente ou au troc, avaient été découverts à son domicile. Son avocat s’est dit "abasourdi" par cette peine et estime que la législation en la matière doit évoluer.

Nouvel An chinois : la sculpture du Rat de...

Les célébrations du jour de l’An chinois auront lieu samedi 25 janvier dans les jardins du temple Khanti. Une année placée sous le signe du renouveau avec le Rat de métal. À Tahiti, la communauté chinoise confie la réalisation des sculptures représentant les animaux du zodiaque chinois à une seule personne : François Laam, garagiste de profession et artiste à ses heures perdues.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X