samedi 17 avril 2021
A VOIR

|

4e édition de la Galerie des coquillages à l’assemblée

Publié le

Publié le 26/04/2015 à 10:24 - Mise à jour le 26/04/2015 à 10:24
Lecture 2 minutes

Le ministre du Développement des activités du secteur primaire, Frédéric Riveta, accompagné de la ministre du Travail, Tea Frogier, a inauguré ce lundi la 4e édition de la Galerie des coquillages, dans le hall de l’assemblée de la Polynésie française, à Papeete.
 
Soutenue par le ministère du Développement des activités du secteur primaire et le service de l’artisanat traditionnel, cette manifestation est organisée par L’association « Te Kapu nui », dont la présidente est Philomène Tefaatau. La Galerie des coquillages accueille près d’une trentaine d’artisans venus des archipels des îles Sous-le-Vent, des Australes, des Tuamotu, des Marquises et des îles du Vent.
 
Cette année, les artisans exploiteront et mettront en valeur trois variétes de coquillages : le « mata mimi », le cyprès, de la famille des porcelaines, le « pupu Huahine » ou la littorine en français, et le « ma’oaoa ou mapihi » de la famille des néritidaes.
 
Durant les 14 jours d’exposition, des concours de fabrication d’objets artisanaux en coquillages seront mis en place : « la plus belle parure » et « le plus beau miroir » devront être confectionnés à partir de matières premières provenant de la mer.
 
Les visiteurs pourront assister, vendredi 8 mai, au concours d’orchestre « Kaina » suivi de démonstrations de confection de « kumu hei« , bouquet odorant composé de fleurs aux multiples senteurs présenté par les marquisiens invités à cet événement. Par ailleurs, les artisans des îles Tuamotu initieront les enfants présents à la fabrication de petits objets en niau vert. Des plats traditionnels des îles composés de galettes de farines sucrées (ipo ititi, ipo haari, faraoa vari) accompagnant le poisson cru au lait de coco seront également prévus à la vente.
 

infos coronavirus

Nouvelle-Zélande : essai d’une application pour détecter le virus avant les symptômes

L'application, appelée "elarm", se connecte aux montres connectées ou aux appareils mobiles qui mesurent les performances sportives et utilise l'intelligence artificielle pour...

Retour sur une année de Covid en Polynésie

L’année dernière à la même période, la Polynésie était confinée. Un mauvais souvenir marquant le début d’une crise sanitaire et économique due à la Covid-19. Des premiers cas au compte-gouttes, puis la flambée, jusqu’au contrôle de l’épidémie depuis fin décembre, le Dr Henri-Pierre Mallet revient avec nous sur cette année difficile.