fbpx
mercredi 23 octobre 2019
A VOIR

|

46 jeunes Polynésiens à Aotearoa : du projet au grand départ

Publié le

Publié le 07/04/2019 à 12:20 - Mise à jour le 07/04/2019 à 12:20
Lecture 4 minutes

Début de l’année scolaire 2017/2018. Un groupe de professeurs du collège Henri Hiro décide de monter un projet pédagogique ambitieux avec pour finalité un déplacement en Nouvelle Zélande. Il ne s’agit pas d’un simple voyage mais d’un projet où les élèves, leurs parents et toute l’équipe pédagogique doivent se dépasser pour donner le meilleur d’eux-mêmes.

> Les élèves n’ont pas été choisis au hasard

Une fois la trame du projet établie, l’équipe entame la sélection des élèves qui prendront part au voyage. Trois critères sont retenus : le mérite scolaire, la discipline et les conditions de revenu des parents. Les élèves sont sélectionnés parmi toutes les classes de sixième et cinquième du collège. L’année suivante, les 46 lauréats sont regroupés dans quatre classes, deux de 5e et deux de 4e. Mais rien n’est acquis.

> Il faudra travailler pour rester

Dès la rentrée 2018/2019, les parents des 46 élèves retenus pour le projet sont conviés à une réunion d’information. Les grandes lignes du projet leur sont présentées et un contrat d’engagement est soumis à chaque élève. Le non respect des clauses du contrat est synonyme d’éviction du projet. Pour y rester, il faudra travailler dur en classe et participer à toutes les actions de levée de fonds.

> Un projet guidé par l’esprit du poète Henri Hiro

Réglementairement, le collège Henri Hiro ne peut porter le projet. Ce type d’action incombe à l’association des parents d’élèves ou au foyer socio-éducatif, mais aucune des deux entités ne souhaite s’y atteler. L’équipe de professeurs à l’origine du projet décide donc de fonder une association. Elle s’appellera “A Fano Ra”, soit les vers d’un célèbre poème d’Henri Hiro signifiant, par extension : “quitter ses attaches”. L’association va organiser toutes les actions de levée de fonds.

> Des actions et des subventions pour financer le projet

Dès le mois de janvier 2018, l’association A Fano Ra se lance dans une croisade pour financer son projet. Le budget global est établie à près de 11 millions de Fcfp. Les services du Pays, de l’Etat et la commune de Faa’a sont sollicités pour financer le projet à hauteur de 80%, les actions de l’association combleront les 20% restant.
Mais ça, c’est qu’il y a sur le papier. Dans les faits, les actions contribuent finalement au financement de près de 50% du projet. Sur les 9 millions de Fcfp attendus du Haut-commissariat, du Pays et de la commune de Faa’a, seul 5 millions de Fcfp sont obtenus : 3 millions par le biais de la direction générale de l’Education et des Enseignements et 2 millions de Fcfp par le biais de la direction des Solidarités, de la Famille et de l’Egalité.
La première aide financière est obtenue dès le premier rendez-vous avec le directeur général de l’Education et des enseignements. La seconde, après un véritable parcours du combattant dans les arcanes de l’administration et une audience auprès du président de la Polynésie pour accélérer le déblocage des fonds, trois jours seulement avant le départ pour la Nouvelle Zélande.

> Un projet, deux destinations

Le samedi 23 mars au matin, les 46 élèves du projet et leurs 7 accompagnateurs prennent le vol TN 101 direction Auckland. Une fois sur place, le groupe d’élèves de 5e prend une correspondance pour la ville de Queenstown dans l’île du Sud de la Nouvelle Zélande, tandis que le groupe d’élève de 4e prend le bus pour la ville de Rotorua, à 3 heures de route d’Auckland. Le groupe de 5e est accueilli au camp de soutien scolaire “Vital Vacances”, spécialisé dans l’accueil d’enfants polynésiens à la découverte de la Nouvelle Zélande, tandis que le groupe de 4e est hébergé au “Keswick Christian Camp” pour un séjour peu orthodoxe.
 

 

Sam Teinaore

Pour découvrir le séjour des deux groupes d’élèves et leurs accompagnateurs, rendez-vous sur les pages Facebook :

– Projet Voyage Aotearoa Mars 2019 – Collège Henri Hiro Faa’a

– Voyage Aotearoa CHH groupe des 5e

Dossier de la semaine : les Evasan, pour qui ? Quand ? Comment ?

De par son éclatement géographique, la Polynésie se confronte à des difficultés lors de certaines évacuations sanitaires inter-îles. Comment une Evasan est-elle déclenchée ? Qui le décide ? Quels sont les moyens à disposition ? Éléments de réponds dans notre dossier de la semaine.

La filière crevette veut faire décoller sa production

Dans le cadre de la fête de la science, l'Ifremer organise sa journée porte ouverte samedi à Vairao de 8h30 à 15 heures. Maintenant que l'institut a cédé ses droits sur la souche de la crevette bleue au pays, la filière en plein développement, ambitionne de doubler, voire de tripler sa production, face à une demande en hausse.

Quelles actions pour prévenir l’illettrisme en Polynésie ?

Facteur de décrochage scolaire, l’illettrisme fait l’objet d’une attention particulière des pouvoirs publics. Boîte à livre, ateliers lectures, ou remise à niveau : quelles actions sont déployées pour prévenir ce handicap ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X